31 mars 2022
Le monde de l'impact investing vu depuis Twitter

Rencontres autour de l’investissement à impact | Jeudi 31 mars 2022

Intervention d'Eve Chiapello (directrice d'étude, EHESS) et Camille Roth (chercheur, CNRS) pour la troisième Rencontre autour de l’investissement à impact du premier semestre 2022, organisée par Christian Walter et Emmanuel Picavet, titulaires de la Chaire Éthique et finance.

Détails

Rencontre

Jeudi 31 mars 2022
17h - 19h

Forum de la bibliothèque

S'inscrire

Ajouter à mon agenda

Apparue aux États-Unis pendant les années de la grande crise financière, la notion d’Impact Investing désigne une pratique d’investissement particulière visant à générer un double retour : un rendement financier et un impact social positif. Ce projet qui permet de réunir une diversité d’acteurs provenant de la finance classique, de la philanthropie, des institutions du développement comme de l’entrepreneuriat social ou de l’écosystème des entreprises de croissance a pris peu à peu de l’importance et s’est diffusé à travers le monde. Cette histoire est marquée de différents jalons, comme celui de la construction d’une « task force » du G8 qui a abouti à une série de rapports nationaux publiés en 2014. C’est à partir de cette date que le monde de « l’investissement à impact », selon l’appellation française, se développe et se structure en France, en partie du fait d’un volontarisme gouvernemental.  L’impact investing est donc à la fois un objet transnational - relayé par diverses initiatives intergouvernementales, organisations,  entreprises financières et fondations internationales -  et un objet national qui engage des reconfigurations locales et l’engagement d’acteurs économiques localisés de petite taille.

L’objectif de la recherche présentée est de décrire la constitution progressive et l’organisation d’un monde social multiniveaux organisé autour de l’impact investing. Nous cherchons à en suivre le développement dans le temps et dans l’espace et à en identifier la structuration comme les acteurs principaux. Le travail s’appuie sur l’extraction, à partir de twitter, de l’ensemble des messages et des comptes qui ont évoqué ces questions depuis 2007.  Étant à la fois un mouvement sociopolitique orienté vers la promotion de nouvelles manières de répondre aux problèmes sociaux, et le résultat d’un travail de constitution d’un marché, le déploiement de l’impact investing peut en effet se lire de façon pertinente sur la plateforme de microblogging, laquelle est autant utilisée par les entreprises que par les activistes. Le séminaire sera l’occasion de présenter les premiers résultats de ce travail en cours.

| En savoir +


Les rencontres autour de l'investissement à impact

Née il y a plus de 10 ans aux États-Unis, la notion d’investissement à impact recouvre tout investissement qui recherche explicitement à la fois une rentabilité économique et la création d’un impact social et environnemental positif et mesurable. Dans la mise à jour établie en 2019 de la définition adoptée en 2014 par le comité consultatif français sur l’investissement à impact, l’investissement à impact est défini comme un investissement qui vise explicitement et de manière intentionnelle un retour social et/ou environnemental positif ainsi qu’une performance financière supérieure ou égale à zéro, et dont l’impact est mesurable par un processus continu d’évaluation. L’intentionnalité des investisseurs / financeurs se manifeste au niveau des choix d’investissements / financements mais également dans l’accompagnement des organisations à impact. La mesure de l’impact social et/ou environnemental repose sur la mise en place d’objectifs prioritaires dont le suivi permet d’accompagner les organisations à faire progresser leur impact.

 

Partager
Rencontre

Rencontres autour de l’investissement à impact

Née il y a plus de 10 ans aux États-Unis, la notion d’investissement à impact recouvre tout investissement qui recherche explicitement à la fois une rentabilité économique et la création d’un impact social et environnemental positif et mesurable. Dans la mise à jour établie en 2019 de la définition adoptée en 2014 par le comité consultatif français sur l’investissement à impact, l’investissement à impact est défini comme un investissement qui vise explicitement et de manière intentionnelle un retour social et/ou environnemental positif ainsi qu’une performance financière supérieure ou égale à zéro, et dont l’impact est mesurable par un processus continu d’évaluation. L’intentionnalité des investisseurs / financeurs se manifeste au niveau des choix d’investissements / financements mais également dans l’accompagnement des organisations à impact. La mesure de l’impact social et/ou environnemental repose sur la mise en place d’objectifs prioritaires dont le suivi permet d’accompagner les organisations à faire progresser leur impact.

En février 2020, le Haut-commissariat à l’économie sociale et solidaire, faisant le constat d’un essor global de l’investissement à impact et des besoins en financement avait confié à l’association iiLab (Impact Invest Lab), plateforme d’expérimentation et de développement de l’investissement à impact et spécialiste dans les contrats à impact social, une mission de préfiguration d’un centre français de l’investissement à impact, pour permettre une reconnaissance officielle de l’investissement à impact, clarifier ses critères d’éligibilité, et explorer les pistes concrètes qui permettraient de développer l’écosystème et de mobiliser la place financière de Paris autour de cette nouvelle approche de l’investissement. La mission a été confiée à Sandra Bernard Colinet, qui a constitué un groupe de travail de 75 membres, qui ont rendu leurs premières conclusions en juillet 2020. Ce rapport a été remis officiellement le 9 septembre 2020 à la secrétaire d’Etat à l’économie sociale, solidaire et responsable Olivia Grégoire. Certains points ont été approfondis dans un deuxième rapport.

Ces rencontres mensuelles seront conçues dans le prolongement de ces rapports et auront pour objectif de poursuivre certaines pistes indiquées dans le rapport et de creuser des problématiques favorisant une transformation de la théorie financière dans un sens écologique et durable.


Programme 

Les séances ont lieu, sauf exception, les jeudis de 17h à 19h à la FMSH, 54 boulevard Raspail, 75006 Paris ou en visio-conférence sur Zoom.

2021

Premier semestre 2021

Second semestre 2021

 


2022

Premier semestre 2022

Image principale : 
Sous-titre : 

Organisé par Christian Walter, Emmanuel Picavet et Sandra Bernard Colinet

Rubrique (Parent) : 
Projets soutenus
Programmes : 
Éthique et finance
Site Type : 
Pôles : 
Imported : 
Projet Terminé : 
Type de contenu : 
nouveau contenu
Language : 
fr
Type de programme : 
Séminaire

Voir aussi