Emmanuelle Chérel

Emmanuelle Chérel, docteure en histoire de l’art, habilitée à diriger des recherches, membre de l’UMR CNRS AAU équipe CRENAU de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Nantes, travaille sur les dimensions politiques de l’art et privilégie des approches théoriques interdisciplinaires afin de considérer une proposition artistique comme acte accompli au sein d’une réalité historique. Actuellement, son travail se concentre sur le présent postcolonial du champ de l’art. Professeure titulaire à l’École des Beaux-arts de Nantes Saint-Nazaire, responsable du Campus Dakar, elle a aussi mené les projets de recherche Pensées archipéliquesPenser depuis la frontière et depuis 2019 Ateliers de troubles épistémologiques avec El Hadji Malick Ndiaye/musée d'art africain Théodore Monod IFAN Dakar. Elle a écrit de nombreux articles (Critique d’Art, Multitudes, Black Camera, Journal des Laboratoires d’Aubervilliers, L’Art Même, May, La part de l’œil et dans de nombreux livres collectifs), un ouvrage Le Mémorial de l’abolition de l’esclavage de Nantes – Enjeux et controverses (PUR, 2012), et a codirigé L’Histoire de l’art n’est pas donnée : Art et postcolonialité en France (PUR, 2016), Penser depuis la Frontière (Dis voir, 2018). Elle co-dirige la collection « Arts Contemporains » aux Presses Universitaires de Rennes et est co-fondatrice de la revue en ligne Trouble dans les collections.

Le Projet

Les quatre premiers numéros de la revue Trouble dans les collections s’inscrivent dans le cadre du projet « Trouble dans les collections. Trajectoires d’idées, de savoirs et d’objets entre musées en Europe et en Afrique » porté par Lotte Arndt, Emmanuelle Chérel, El Hadji Malick Ndiaye et Marian Nur Goni, financé en 2020 et 2021 par la Fondation Maison des sciences de l’homme. Un comité éditorial est en cours de constitution pour développer cette publication dans les années à venir.

Sélection de Publications

  • L’Institut Fictionnel d’Afrique Noire. Trouble dans les collections, no. 3, janvier 2022, https://troublesdanslescollections.fr/2246-2/
  • « L’afronaute non aligné », in Sandra Delacourt (ed): Hiérarchies du vivant, Presses universitaires de Rennes, forthcoming 2022. 
  • La vie métamorphique des objets. Trouble dans les collections, no. 1, janvier 2021, https://troublesdanslescollections.fr/2246-2/
  • « Omar Blondin Diop lisant l'Internationale Situationniste, la même image reprise par Issa Samb et Vincent Meessen », Mamadou Diouf, Maureen Murphy (dir.), Déborder la négritude, Arts, politique et société à Dakar, Presses du réel, 2020.
  • « Narrations postcoloniales depuis la France », La Part de l'Oeil, n° 32. Dossier : « L’œuvre d’art entre structure et histoire » et « Greimas et la sémiotique de l’image », 2018/2019.
  • « Déconstruire le temps dans un bain de racines parfumées », catalogue des journées scientifiques de la biennale de Dakar, 2018.
  •  « Omar en mai, entretien avec Vincent Meessen », Revue L'art même, n° 75, mars 2018.
  • « Les Plekhanov du Laboratoire Agit'Art au Musée dynamique (1985-87) », « Personne et les autres de Vincent Meessen ou les double capture de l'intrigue », « Avec et sans nostalgie (turbulences ou histoire d'un goût très vif pour la liberté 1970-2016) ». site http://penserdepuislafrontiere.fr/ :  
  • L'Histoire de l’art n'est pas donnée, Art contemporain et postcolonialité en France, co-direction avec Fabienne Dumont avec des textes de Olivier Marboeuf, Maureen Murphy, Sophie Leclercq, Sophie Orlando, Marie-Laure Allain, Lotte Arndt, Annie Bourdié, Kantuta Quiros, Aliocha Imhoff, Presses Universitaires de Rennes, 2016.
  • « Troubles de la temporalité », L'art contemporain et le temps, visions de l'histoire et formes de l'expérience, sous la direction de Christophe Viart, PUR, 2016.
  • « All The Word's Futures 56ème Biennale de Venise - Quelles perspectives postcolonialistes ? », Magazine Errata # 15, 2016.
  • « Il faut (re)jouer les règles ! L'échiqueté de Patrick Bernier et Olive Martin », http://www.entre-deux.org/2016.
  • « Agir/ruiner les catégories, quitter les fixations, Loredreamsong (2010) », Les Grimaces du Réel, monographie de Latifa Lâabissi, Les Presses du réel, 2016.
  • Le dessin de presse, Conception et textes du numéro Revue 303, n° 137, 2015 (invités : Marie-José Mondzain, Guillaume Doizy, Romain Ledroit, Alain Cabantous, Sylvia Preuss-Laussinotte, Laurent Baridon, Martial Guedron, Diego Zaccaria, Pascal Ory, Anne-Marie Houdebine)
  • « Que devient l'avant-garde ? Personne et les autres », Revue L'art Même, n° 66, 2015.
  • « Au-delà de l’héritage traumatique », dans Liberté ! Le mémorial de l'abolition de l'esclavage, sous la dir. de Françoise Vergès, Les éditions du Château, Nantes, 2015.
  • « L'énergie radicale de Touki Bouki », Multitudes n°58, 2015.
  • « Ecrire l'histoire des modernités africaines pour refonder l'histoire de l'art », Revue L'art Même, n°65, 2015.
  • « Ruser L'image », dossier Desfigures Toxiques Journal des Laboratoires d’Aubervilliers, texte d’introduction et conception éditoriale du dossier avec Lotte Arndt (textes de Zahia Rahmani, Isabelle Launay, Sarah Frioux Salgas, Alice Diop, Elena Agudio, Bonaventure Soh Bejeng Ndikung, Yolande Zauberman, Mathide Le Boulba et Violeta Salvatierra), janvier 2015.
Mis à jour le
17 décembre 2021