Violence and environmental crisis

Nouvel appel à contributions pour la revue Violence: An international journal

Violence: An international journal lance un appel à contributions sur le thème “Violence et crise environnementale”. Ce dossier sera coordonné par Paola REBUGHINI (Université de Milan).

Violence: An international journal recherche également des articles varia, mais entretenant toujours un lien étroit avec les problématiques relatives à la violence et à la sortie de la violence. Chaque numéro de la revue sera coordonné par ses deux rédacteurs en chef : Scott STRAUS (UW-Madison) et Michel WIEVIORKA (Fondation Maison des sciences de l’homme).

 

Dossier : Violence et crise environnementale

Cet appel à contributions se concentre sur les liens entre violence et crise environnementale.

Peut-on parler de violence lorsque l'on évoque le déclin de la biodiversité, la destruction de réserves naturelles telles que l'Amazonie ou la Grande Barrière de corail, ou le déversement illégal de déchets polluants ? Dans quelle mesure la chaîne de la violence est-elle liée à la crise environnementale ? Et quels sont les auteurs et les victimes d'une telle violence ? De quelle manière parler de cette violence et de quelle façon peut-elle être légitimée ou condamnée ? Tout cela soulève des questions théoriques, normatives, linguistiques et empiriques qui seront abordées dans ce dossier thématique.

S'il est communément admis que la crise environnementale sévit depuis longtemps, et si elle fait aujourd'hui l'objet de débats politiques et économiques aux plus hauts niveaux de l'État, elle n'est que rarement associée explicitement à des formes de violence sociale. Comme l'a souligné le champ de la criminologie verte, la crise environnementale n'a pas bénéficié d'une reconsidération conceptuelle de la violence qui inclurait non seulement des comportements interpersonnels mais également les formes graves ou irréversibles de dommages contre la nature ou la vie elle-même. Dans la tradition occidentale moderne, la violence s'inscrit dans des catégories et des concepts liés aux notions de pouvoir, d'État, de politique, de culture et de symboles. À ce titre, la violence a été séparée de l'environnement et de la nature dans l'analyse, bien que ce qu'il advient des écosystèmes à la suite d'activités humaines puisse avoir de lourdes conséquences pour les humains et leurs relations sociales et politiques.

Ce numéro spécial se concentrera particulièrement sur :

  • Les recherches empiriques et théoriques sur les liens entre injustice sociale et « injustice environnementale ». C’est à dire la manière dont le changement climatique et les catastrophes naturelles affectent fréquemment avec violence les vies de personnes se trouvant aux marges de la société et de la production économique mondialisée. Racisme, violence ethnique, violence sexiste, violence politique et violence contre les minorités peuvent être les conséquences d'une compétition pour l'accès aux ressources, provoquée par les impacts sociaux du changement climatique. En outre, les inégalités face aux risques de santé sont directement liées aux conditions de pauvreté, aux maladies émergentes et à la dégradation des écosystèmes.
  • Les recherches empiriques et théoriques sur la plausibilité de l’extension de la notion de violence au-delà de l’humain. Si la nature n’est plus conceptualisée comme simple ressource destinée à être exploitée par l’homme (comme dans la sensibilité écologique actuelle) et peut être représentée comme un réseau d’entités vivantes dont nous ferions partie, le lien entre la violence sociale et les questions écologiques devrait être accentué, voire reformulé.
  • Les relations de pouvoir et les comportements violents qui sont de plus en plus liés aux événements environnementaux : les individus lésés (humains et non-humains) sont souvent du même côté. En effet, la violence contre l’environnement est toujours aussi une violence contre l’humain, et c’est souvent une partie de ces formes de violence qui n’est pas identifiée comme telle. Dans la plupart des cas, les effets des catastrophes écologiques ne sont ni spectaculaires ni soudains. Les liens entre catastrophe naturelle et violence sont insidieux et difficilement compréhensibles. Comment conceptualiser et définir des dynamiques de violence dans ce contexte ?
  • L’enchevêtrement de la violence et de la crise environnementale peut également être étudié à l’aune de l’action politique. Par exemple, depuis les années 1980, des mouvements environnementalistes radicaux ont vu le jour, incorporant des thématiques anti-anthropocentriques et millénaristes (de Earth First! aux mobilisations Extinction rebellion actuelles). Dans ces mobilisations, la violence est présentée à la fois comme un problème dans la relation entre les êtres humains et leur environnement écologique et comme un outil pour leur action politique (la non-violence et la désobéissance civile vs. la nécessité de protéger l’environnement « quoi qu’il en coûte »). Quelles sont ces relations dans les mobilisations locales et mondiales ?

 

Violence: An international journal, une nouvelle revue

La violence sous toutes ses formes constitue aujourd’hui un vaste domaine de recherche dans le champ des sciences humaines et sociales.  

Il n’en va pas de même pour la prévention et la sortie de la violence qui relèvent d’un espace peu structuré, où les connaissances sont plus empiriques que théorisées, et produites par des acteurs de terrain (ONG, associations), des experts ou des professionnels bien plus que par des chercheurs en sciences humaines et sociales.

Violence: An international journal veut rassembler et faire vivre une large communauté internationale de chercheurs, de professionnels et de praticiens, autour de deux enjeux scientifiques et intellectuels complémentaires, mais distincts : l’analyse de la violence, dans ses diverses expressions et métamorphoses, et celle de la prévention et de la sortie de la violence.

Violence: An international journal aura donc pour projet, tout en développant la compréhension de la violence, de faire de la sortie et de la prévention de la violence un véritable domaine de recherche, avec ses apports et ses débats.

Chaque numéro s’ouvrira sur une série d’articles varia, suivi d’un dossier thématique, composé d’articles, de débats et d’entretiens. Violence: An international journal veillera également à articuler la recherche en sciences humaines et sociales à d’autres champs de la connaissance et de la réflexion. Elle tissera des liens particuliers avec les milieux artistiques et littéraires.

Violence: An international journal vise un lectorat académique, mais aussi plus large, notamment les “acteurs” de la prévention et de la sortie de la violence (ONG, associations, politiques, juristes, société civile, etc.). Violence: An international journal suivra néanmoins le fonctionnement habituel des revues académiques. Une fois accepté par le comité de rédaction, chaque article sera soumis à des évaluateurs extérieurs et anonymes. Des modifications pourront alors être demandées à l’auteur.

Violence: An international journal est créée dans le prolongement des activités de la Plateforme Violence et sortie de la violence, qui a vu le jour en 2015 au sein de la Fondation Maison des sciences de l’homme à Paris, et qui met en réseau quelques trois cents chercheurs du monde entier, dans une perspective internationale et pluridisciplinaire. Violence: An international journal est une revue biannuelle publiée en anglais par les éditions de la Fondation Maison des sciences de l’homme (FMSH) et SAGE Publications.

 

Recommandations

Votre article doit être accompagné d’un résumé, d’une bibliographie détaillée, ainsi que d’une courte biographie. Il devra compter entre 5,000 et 8,000 mots (notes de bas de page, bibliographie et biographie incluses). Chaque article devra également être envoyé, de préférence, au format Word, et employer, systématiquement, le mode de référencement du système Harvard, comme suit :

Livre
Clark JM and Hockey L (1979) Research for Nursing. Leeds: Dobson Publishers.

Chapitre de livre

Gumley V (1988) Skin cancers. In: Tschudin V and Brown EB (eds) Nursing the Patient with Cancer. London: Hall House, pp.26–52.

Article de revue

Huth EJ, King K and Lock S (1988) Uniform requirements for manuscripts submitted to biomedical journals. British Medical Journal 296(4): 401–405.

Site Internet

Website National Center for Professional Certification (2002) Factors affecting organizational climate and retention. Available at: www.cwla.org./programmes/triechmann/2002fbwfiles (accessed 10 July 2010).

Article de presse

Clark JM (2006) Referencing style for journals. The Independent, 21 May, 10.

 

Il vous est demandé de porter une attention particulière à la qualité de l’écriture, de sorte que votre article puisse être accessible à un lectorat plus large que celui du monde académique.

Pour contribuer à la revue Violence: An international journal, merci d’envoyer un article entièrement rédigé.

 

Calendrier

Les articles entièrement rédigés destinés à rejoindre le dossier “Violence et crise environnementale” devront être envoyés avant le 2 octobre 2020.

Vous pouvez cependant envoyer des articles pour la section varia tout au long de l’année.

 

Soumission des articles

Pour soumettre un article à la revue Violence, que ce soit pour le dossier thématique “Violence et crise environnementale” pour la section varia ou pour toute autre section de la revue, merci de nous envoyer votre contribution via la plateforme de la revue : https://mc.manuscriptcentral.com/violence

Pour toute question concernant le processus de soumission ou sur la revue, merci d’écrire à Charlotte Groult : cgroult@msh-paris.fr

 

Partager
Appel à contribution

Violence: An international journal

La violence sous toutes ses formes constitue aujourd’hui un vaste domaine de recherche dans le champ des sciences humaines et sociales.  

Il n’en va pas de même pour la prévention et la sortie de la violence qui relèvent d’un espace peu structuré, où les connaissances sont plus empiriques que théorisées, et produites par des acteurs de terrain (ONGs, associations), des experts ou des professionnels bien plus que par des chercheurs en sciences humaines et sociales.

Violence: An international journal veut rassembler et faire vivre une large communauté internationale de chercheurs, de professionnels et de praticiens, autour de deux enjeux scientifiques et intellectuels complémentaires, mais distincts : l’analyse de la violence, dans ses diverses expressions et métamorphoses, et celle de la prévention et de la sortie de la violence.

Violence: An international journal a donc pour projet, tout en développant la compréhension de la violence, de faire de la sortie et de la prévention de la violence un véritable domaine de recherche, avec ses apports et ses débats.

Chaque numéro est composé d’un dossier thématique, ainsi que de plusieurs autres articles, des débats et des entretiens, portant sur des sujets variés. Violence: An international journal veille également à articuler la recherche en sciences humaines et sociales à d’autres champs de la connaissance et de la réflexion. Elle tisse des liens particuliers avec les milieux artistiques et littéraires. 

Violence: An international journal est créée dans le prolongement des activités de la Plateforme Violence et sortie de la violence, qui a vu le jour en 2015 au sein de la FMSH à Paris, et qui met en réseau quelques trois cents chercheurs du monde entier, dans une perspective internationale et pluridisciplinaire.

Violence: An international journal est une revue biannuelle intégralement en anglais, publiée par les Éditions de la Maison des sciences de l'homme et Sage Publishing.

Pour contribuer

Vous pouvez soumettre votre contribution sur la plateforme dédiée : Violence: An international journal - Submission.

Toutes les informations concernant le processus de soumission des articles et les recommandations du comité éditorial de la revue sont en ligne sur la page dédiée du site de Sage Publishing.

Dossiers thématiques

Appel à contribution en cours :

Anciens appels à contributions :

Section Varia

Il est possible d'envoyer des articles pour la section varia tout au long de l’année.

 


À propos de la revue Violence: An international journal

Fondateur : Michel Wieviorka

Directeurs de la rédaction : Scott Straus et Michel Wieviorka

Comité de rédaction : Mohamed-Ali Adraoui | Jérôme Ferret | Sabrina Melenotte | Paola Rebughini

Conseil scientifique international : Bertrand Badie | Fethi Benslama | Catherine Besteman | Judit Bokser Liwerant | Rony Brauman | Craig Calhoun | Manuel Castells | Elisabeth Claverie | Randall Collins | Martha Crenshaw | Carole Damiani | Donatella Della Porta | Mamadou Diouf | Marie-Christine Doran | Jean-Pierre Dozon | Saoud El Mawla | Nilüfer Göle | Maria Stela Grossi Porto | Wilhelm Heitmeyer | Shashi Jayakumar | Mary Kaldor | Farhad Khosrokhavar | Pascale Laborier | Yvon Le Bot | Carlos Martínez-Assad | Tarek Mitri | Ernesto Ottone | Paulo Sérgio Pinheiro | Eduardo Pizarro | Richard Rechtman | Marc Sageman | Jacques Sémelin | Natan Sznaider | Peter Wallensteen | Elisabeth Wood.

Secrétaire d’édition : Charlotte Groult

 


Derniers numéros

Perpetrating violence

accessible gratuitement en ligne jusqu'au 31 décembre 2020

Thèmes de recherche : 
Image principale : 
Sous-titre : 

Une nouvelle revue

Périmètres : 
Rubrique (Parent) : 
Diffusion des Savoirs
Programmes : 
Plateforme Violence et sortie de la violence
Site Type : 
Imported : 
Focus : 
Violence and environmental crisis
Projet Terminé : 
Type de contenu : 
nouveau contenu
Language : 
en
fr
Type de programme : 
Revue

Voir aussi