Lotte Arndt

Chercheuse et curatrice Lotte Arndt (Paris) accompagne le travail d’artistes qui questionnent le présent postcolonial et les antinomies de la modernité dans une perspective transnationale. Dans le cadre du projet international Reconnecting Objects. Epistemic Plurality and Transformative Practices in and beyond Museums (sous la direction de Bénédicte Savoy), elle mène actuellement un projet de recherche sur les antinomies de la conservation dans les musées ethnographiques. De 2014-2021, elle enseigne à l’École supérieure d’art et design Valence Grenoble.
Elle fait partie du groupe de recherche artistique On-Trade-Off (https://www.enoughroomforspace.org/projects/on-trade-off/), est co-fondatrice de la revue en ligne Trouble dans les collections, et membre du comité éditorial de la revue du Centre d’art La Criée, Rennes (Lili, la Rozell et le marimba.https://www.la-criee.org/fr/lili-la-rozell-et-le-marimba/).

Choix d'expositions curatées : Elvia Teotski : Molusma, La Criée, Rennes, sep 2021 ; Extractive Landscapes (avec Sammy Baloji, Salzburg 2019) ; Tampered Emotions. Lust for Dust, Triangle France (2018); Candice Lin: A Hard White Body (2017, commissariat avec L. Morin, Bétonsalon, Paris ; 2018, avec P. Pirotte à Portikus, Frankfurt/Main). 

Le Projet

Les quatre premiers numéros de la revue Trouble dans les collections s’inscrivent dans le cadre du projet « Trouble dans les collections. Trajectoires d’idées, de savoirs et d’objets entre musées en Europe et en Afrique » porté par Lotte Arndt, Émmanuelle Chérel, El Hadji Malick Ndiaye et Marian Nur Goni, financé en 2020 et 2021 par la Fondation Maison des sciences de l’homme. Un comité éditorial est en cours de constitution pour développer cette publication dans les années à venir.

Sélection de Publications

Monographies

  • Les revues font la culture ! Négociations postcoloniales dans les périodiques parisiens relatifs à l’Afrique, Wissenschaftsverlag Trier, LUKA, 2016, 350 p.
  • Korruptionsbekämpfung durch die Weltbank in Afrika – Staatstheoretische Kritik. Fallbeispiel Mosambik, Saarbrücken, VDM Verlag, 2007, 120 p.

Livres et numéros édités : 

  • Les survivances toxiques des collections coloniales. Trouble dans les collections, no. 2, septembre 2021, https://troublesdanslescollections.fr/2246-2/
  • Candice Lin. A Hard White Body. (ed. with Yesomi Umolu), Chicago University Press, 2019. 
  • Hunting & Collecting. Sammy Baloji (ed. with Asgar Taiaksev), Ostende, Mu.ZEE ; Galerie Imane Farès, 2016.
  • Crawling Doubles. Colonial Collecting and Affect (ed. with Mathieu Kleyebe Abonnenc and Catalina Lozano), Paris, B42, 2016
  • The Division of the Earth. Tableaux on the Legal Synopsis of the Berliner Afrika-Konferenz. Dierk Schmidt (ed. with Clemens Krümmel and Dierk Schmidt), Walther König Verlag, Köln, 2010.

Articles (sélection) :

  • “La riposte du toxique”, in Sandra Delacourt (ed): Hiérarchies du vivant, Presses universitaires de Rennes, forthcoming 2022. 
  • “The Dry and the Wet. Reconfigurations of Objectification and Desire in Assaf Gruber’s film The Conspicious Parts”, in Jana Haeckel (ed): Everything Passes Except the Past, Sternberg Press, 2021, pp. 85-112. 
  • “Étendre l’espace de la vie. Réagencements narratifs au seuil des collections muséales dans le travail de Kapwani Kiwanga”, dans : Elisabeth Piskernik, Gabrielle Camuset (eds) : Traveling Narratives, Rabat, Morocco, Le Cube, 2021, pp. 34-66. 
  • “Fissuring the Erasures of Historical Violence : Mathieu Kleyebe Abonnenc’s Work as a Circular Critique of Colonial Modernity”, in Nick Aikens, susan pui san lok, Sophie Orlando (eds) : Conceptualism. Intersectional Readings, International Framings, https://vanabbemuseum.nl/en/research/resources/articles/conceptualism-intersectional-readings-international-framings/
  • « Stuart Hall et le cinéma Noir britannique : à partir des films de John Akomfrah » (with Taous Dahmani), in: Franck Freitas Ekué, Karima Ramdani, Malek Bouyahia : Stuart Hall- Perspectives politiques et théories critiques des Cultural Studies, La dispute, 2021. 
  • « An Image that can be inhabited », MAY, 18, No. 2017. https://www.mayrevue.com/en/an-image-that-can-be-inhabited-2/
  • « Corps sans repos, voix en errance. Restes humains dans les collections ethnographiques en Europe et interventions artistique », in Pauline Vermeren et Malcom Ferdinand (éds) : Le nœud du monde. Politiques du corps (post-)colonial, http://www.reseau-terra.eu/article1405.html
  • « If We Would Inhabit a Threshold » in: Elisa Liepsch (ed): Allianzen. Kritische Praxis in weissen Institutionen, Frankfurt/Main, Transkript, Septembre 2018, pp. 154-173.
    En Français : https://lecube-art.com/wp-content/.../sinoushabitionsunseuil_vlongue_reluefinale.pdf
  • « Trace Evidence. Kapwani Kiwanga », in: Anna Seiderer and Catherine Perret (eds): Archives au présent, Paris, 2017, pp. pp. 154-173.
  • “Thoughts on the Reversal of the Burden of Proof as a Postcolonial Lever”, in Mélanie Bouteloup (ed): 36 Short Stories, Paris, Beaux-Arts de Paris Editions, 2017, pp. 65-74. 
  • « From the Congolese Mines to a Belgian Museum, and Back. Postcolonial Connections of Invisible Global Value Chains », in : Lotte Arndt (ed.): Hunting & Collecting, Oostende, MuZEE, Imane Farès, 2016, pp. 27-39. 
  • « Wiederholen Sie bitte ! Zu Vincent Meessen und Thela Tendu in der Kunsthalle Basel”, Valeska Bührer, Stefanie Lauke (eds): An der Grenzen der Archive. Archivarische Praktiken in Kunst und Wissenschaft, Kunsthochschule für Medien, Cologne, 2016, pp. 57-76.
  • « Some Thoughts on Mathieu K Abonnenc’s work Sector IX B. On the Prevention of Sleeping Sickness », in: Crawling Doubles. Colonial Collecting and Affect, (with: MK Abonnenc and Catalina Lozano), Paris, B42, 2016, pp. 52-86. 
  • « Revue Noire : entre inventaire et invention du champ de l’art contemporain africain », dans : Emmanuelle Chérel et Fabienne Dumont (éds.) : L’histoire n’est pas donnée. Art contemporain et postcolonialité en France, Presses Universitaires de Rennes, 2016, pp. 111-121.
  • « Revue Noire : exploration des contours de l’art contemporain africain », in Cahiers des études africaines, Art contemporain en Afrique, Paris, 2016, pp. 637-662.
  • « TJ Demos. Images in migration », in Cahiers des études africaines, Paris, 2016. 
  • « Décolonisations en adversité. Présence Africaine comme prisme de constellations culturelles », dans : Qalqualah, a Reader, avril 2015, p. 18-34.
  • « Decolonization in Adversity: Cultural Constellations Through the Prism of Présence Africaine », in: Annett Busch et Anselm Franke (eds.) : After Year Zero. Geographies of Collaboration, Berlin, HKW, 2015, p. 60-69.
  • « Giant Hunger for the Whole World… On Foreign Exchange. Stories that You Wouldn’t Tell a Stranger », Curated by Clémentine Deliss and Yvette Mutumba, Weltkulturen Museum Frankfurt, in : Texte zur Kunst, No. 94, June  2014, p. 249-254.
  • « Vestiges of Oblivion – Sammy Baloji’s Works on Skulls in European Museum Collections », in: Darkmatter. In the Ruins of Imperial Culture, 2013, http://www.darkmatter101.org/site/2013/11/18/vestiges-of-oblivion-sammy- baloji’s-works-on-skulls-in-european-museum-collections/
  • « Une mission de sauvetage. Exhibitions. L’invention du sauvage au Musée du Quai Branly », in : Mouvements, no. 72, décembre 2012, p. 120-131.
Mis à jour le
20 décembre 2021