Historiographies noir-atlantiques

Journées d’études MCTM-CESSMA
Jeudi
07
Déc.
Vendredi
08
Déc.
Historiographies

Venus Kaewyoo

Venus Kaewyoo

Journées d’études organisées par MCTM-CESSMA, avec le soutien de la FMSH et de la Faculté Sociétés Humanités d’Université Paris Cité, organisées par Aurélia Michel avec Matthieu Renault et Christine Chivallon.

L’expression « Amériques noires » forgée par l’anthropologue Roger Bastide en 1962 ou celle plus large d’« Atlantique noir » par le sociologue britannique Paul Gilroy (1993) désignent des espaces, des processus et des chronologies. Elle engage à la fois la « Traversée » qui désigne la traite atlantique, les multiples formes de créolisation des sociétés américaines, enfin les perspectives panafricaines constantes de part et d’autre de l’Atlantique. Cette rencontre scientifique part de l’hypothèse que le temps noir-atlantique, indissociable du « crime contre l’humanité » qui lui donne naissance, renvoie également à un récit historique singulier, des sources et plus généralement des historiographies noir-atlantiques. Celles-ci constitueraient une contribution originale convoquant des régimes d’historicité particuliers, susceptible également d’éclairer et renouveler les temporalités et récits de l’Occident.

À partir d’invitations de chercheurs internationaux depuis différents points de cet Atlantique (Grande-Bretagne, États-Unis, Brésil, Caraïbes) et depuis diverses disciplines (histoire, philosophie, anthropologie, littérature), les deux journées permettront d’explorer les conditions de relation entre histoire et Atlantique noir.

Programme

Jeudi 7 décembre

Université Paris Cité, bâtiment Olympe de Gouges, salle 209

9h
Accueil café

9h30-13h : Une historiographie noire ? Brésil, États-Unis, Haïti

  • Hebe Mattos, (Universidade Federal de Juiz de Fora/Universidade Federal Fluminense, LABHOI)
    Le Brésil dans l'historiographie noir-atlantique: esclavage et liberté noire, race et racisme dans l'écriture de soi chez André Rebouças (1838-1898).
  • Marie-Jeanne Rossignol (université Paris cité, LARCA) et Michaël Roy (Université Paris Nanterre/IUF)
    Une anthologie de la pensée noire (États-Unis/Haïti, XVIIIe-XIXe siècles), pour quoi faire ? Préoccupations du présent, rappel d'une longue tradition intellectuelle.
  • Claire Parfait (Université Sorbonne Paris Nord, Pléiade), Andy Cabot (Université Paris-Cité, LARCA) et Fatma Ramdani (Université de Lille, CECILLE)
    Historiographies Noir-Atlantiques : le cas des historiens africains-américains.

Discussion : Matthieu Renault (en zoom)

14h30-17h : Figures et motifs de l’Atlantique noir comme modèle historiographique.

  • Takayuki Nakamura (Université de Waseda, Tokyo, invité au CESSMA)
    En quête des traces des voix disparues : les écrivains et musiciens noirs et la transmission du passé de la traite et de l’esclavage
  • Antoine Guégan, Docteur en études cinématographiques, Université Paris-Est.
    Représenter le Passage du milieu au cinéma : la nécessité de lier passé et présent pour mieux s’affirmer
  • Aurélia Michel, Université Paris Cité, CESSMA
    I am through with passing. Régimes d’historicité noir-atlantiques avec Tavares Strachan

Discussion : Didier Nativel, Université Paris Cité, CESSMA.

Vendredi 8 décembre

FMSH, 54 bd Raspail, salle B1-01

9h30-13h : Radicalisations de l’histoire dans l’espace atlantique noir

  • Amzat Boukari-Yabara (en zoom)
    L’historiographie panafricaine de Walter Rodney (1942-1980)
  • Camille Martinerie, AMU
    Décoloniser l’histoire en Afrique du Sud après l’apartheid. Précurseurs, enjeux et débats
  • Nicki Frith, University of Edinburgh
    Decolonized Transformations: Creating a Reparatory Justice Vision at the University of Edinburgh
  • Norman Ajari, University of Edinburgh
  • Une ontologie dans l’histoire : sur la tradition radicale noire

Discussion : Aurélia Michel

Publié le 7 novembre 2023