23 janvier 2020
Les coopératives et l’émancipation

Séminaire Repenser l'émancipation | Jeudi 23 janvier

Attention, changement de salle : la séance aura lieu en A3-35 (3e étage).

La séance sera consacrée à la pratique des coopératives (SCOP). Partant des écrits de Marx, de son évolution contradictoire, et surtout de l’orientation du marxisme qui misa sur l’État en négligeant l'auto-émancipation à laquelle Marx était attaché, nous réfléchirons ensemble sur le lien entre coopération et associationnisme ; en écho avec une séance précédente qu’avait animée Jean-Louis Laville (Réinventer l'association, Desclée de Brouwer-2019).

Compte tenu de l’expérience de nos deux invités nous débattrons du rôle et de la part des coopératives dans l'émancipation du travail comme de la sortie de la subordination. Nous réfléchirons également sur l’articulation possible entre les politiques publiques et les acteurs des coopératives, moyen pour interroger les apports et les limites du statut juridique récent des sociétés coopératives d’intérêt collectif (Scic).

Intervenant

  • Benoit Borrits, essayiste et concepteur du site www.economie.org – auteur de Au-delà de la propriété, pour une économie des communs (La découverte-2018).
  • François Longérinas, journaliste, directeur de la coopérative EMI (Ecole des métiers de l’information) – auteur de « Avec les Fralib, de la résistance à l‘alternative les luttes s’alimentent des luttes »

Détails

Séminaire

Jeudi 23 janvier 2020
18h - 20h

FMSH | 54, bd Raspail, Paris 6
Salle A3-35 (3ème étage)

Inscription

Ajouter à mon agenda

 

Partager
Séminaire

Repenser l'émancipation III

Le séminaire Repenser l'émancipation pour sa 3e année continue à s’intéresser à l'actualité de la pensée critique. En prolongement de ce qui a été fait les années précédentes, différents auteurs seront revus et mis à l’épreuve pour interroger à la fois leurs silences et contributions sur l’émancipation. Seront successivement abordés les apports de Bourdieu et Foucault, puis ceux de la seconde école de Francfort avec Habermas et du pragmatisme américain avec Dewey complété par les éléments sur le pragmatisme français avec Boltanski et Latour.

L‘originalité de ce séminaire tient aussi à ce qu’il refuse d’aborder le sujet dans une perspective occidentalo-centrique et qu’il s’ouvre à une présentation de contributions importantes de la pensée critique du Sud, questionnant les choix implicites effectués au Nord, avec la philosophie de la libération, la pensée décoloniale ou les épistémologies du Sud par exemple.

Enfin, il se caractérise par une écoute des préoccupations d’acteurs associatifs qui interrogent les positions théoriques à partir des difficultés dans lesquelles ils sont plongés et des ambiguïtés des tentatives concrètes d’émancipation. Sont en particulier envisagées les avancées et les limites du nouveau municipalisme et les conditions susceptibles de réinventer l’association.

Cette 3e année alternera des séances poursuivant le séminaire sous la forme des deux précédentes éditions et des séances axées sur une ouverture au Sud en co-construction avec les associations.

 

Séances du séminaire

 

 

 

En savoir +


 

Thèmes de recherche : 
Image principale : 
Sous-titre : 

Séminaire co-organisé par le Collectif Critique et le programme de recherche Démocratie et économie plurielles

Responsables : 
Rubrique (Parent) : 
Projets soutenus
Programmes : 
Démocratie et économie plurielles
Site Type : 
Pôles : 
Disciplines : 
Imported : 
Focus : 
Repenser l’émancipation
Repenser l'émancipation II
Projet Terminé : 
Type de contenu : 
nouveau contenu
Language : 
en
fr
Type de programme : 
Séminaire

Voir aussi