13 décembre 2022
La conduite de projet : l'art de composer avec l'incertitude

Séminaire du GRETS | Mardi 13 décembre 2022

Intervention de Thomas Reverdy, Laboratoire Pacte - INP - CNRS PACTE

« La conduite de projet : l'art de composer avec l'incertitude »

La séance sera introduite par Jérôme Cihuelo - EDF R&D.

Il n’est pas rare que des grands projets d’infrastructure, des projets industriels, des projets architecturaux ambitieux, fassent la une des journaux pour leurs dérives de délai, de coût... D’autres projets se concrétisent par la réalisation de systèmes dangereux ou défaillants. Comment de tels projets, pourtant très encadrés par des méthodes formalisées et portés par les entreprises les plus performantes, peuvent-ils connaître de telles dérives et ne pas tenir leurs engagements ?

La tentation est grande d’appliquer un jugement moral, de rechercher des responsables. L’analyse de la conduite de projet nous invite au contraire à aborder ces échecs comme le résultat d’un enchaînement de situations et de décisions en amont et au cours des projets, produites par la culture organisationnelle et les pratiques de management. Les récits a posteriori de projets « extraordinaires » offrent des pistes et des éléments de compréhension des dérives. Un détour par l’observation de projets « ordinaires » permet également de mieux comprendre la vie quotidienne des projets et leurs failles. Thomas Reverdy a réalisé plusieurs enquêtes dans le domaine du nucléaire, du ferroviaire, de l’industrie chimique. La rédaction de son ouvrage « Antimanuel de management de projet » a été une opportunité de rassembler ces différentes enquêtes de terrain, les récits disponibles de grands projets défaillants, et les travaux de recherches critiques sur les méthodes de management de projet.

Détails

Séminaire hybride

Mardi 13 décembre 2022
9h30 - 12h30

Maison Suger | 16-18 rue Suger, Paris 6

Lien teams

Ajouter à mon agenda
Dès lors que les projets sont un peu audacieux ou singuliers, les anticipations initiales sont des échafaudages fragiles, ce qui n’empêche pas la mobilisation de ressources importantes. Puis, les outils de management de projet favorisent une réification de ces anticipations en engagements contraignants, qui encadrent alors toute la conduite du projet, la gestion des ressources, la définition des stratégies techniques, la coordination technique...

Ces engagements risquent alors de paralyser les adaptations face aux alertes, aux difficultés inattendues, qui potentiellement viennent entraver le déroulement prévu.

L’ouvrage pose les questions suivantes : alors que les méthodes de management de projet sont indispensables pour engager et coordonner ces projets complexes, ne risquent-elles pas d’entraîner les équipes projet dans des trajectoires dangereuses ? À force de promouvoir l’anticipation, la planification et le contrôle du déroulement selon le plan initial, ne risquent- elles pas d’encourager un déni de l’incertitude, et parfois un déni du réel ?

Ces retours d’expérience invitent à changer notre attitude par rapport à ce que l’on ne peut pas anticiper, la part d’incertitude irréductible de toute action tournée vers l’avenir, et donc notre attitude vis-à-vis des outils de management de projet, formidables moyens d’action et parfois véritables pièges.


En savoir +

Thomas Reverdy est Professeur en sociologie à Génie Industriel Grenoble-INP Institut d’Ingénierie et de Management, chercheur à l’UMR CNRS PACTE

Il enseigne la sociologie des organisations et le management de projet auprès des ingénieurs. Il intervient aussi en formation continue d’ingénieurs. Il a réalisé différentes enquêtes sur une grande diversité de projets dans des activités industrielles à risque, en partenariat avec la Fondation pour le développement d’une culture de la sécurité industrielle (FONCSI).

Références

 

  • Thomas Reverdy (2021). Antimanuel de management de projet : comment les chefs de projet composent avec les incertitudes, Dunod
  • Thomas Reverdy et Lehtonen Markku (2016). The Lyon-Turin High-Speed Railway Project and the Escalation of Commitment. Socioeconomic Evaluation of Megaprojects, 80-100.
  • Thomas Reverdy et Alicia Roehrich (2016). Incertitude et résilience dans les projets technologiques. Les cahiers de la sécurité industrielle, n° 2016-01

Partager
Séminaire

Voir aussi