Yannis Boudina

Lauréat 2022 du Fonds Louis Dumont

Après des études de droit-sciences politiques et de philosophie, Yannis Boudina entame un cursus en anthropologie. Au terme d’un master à l’EHESS, il soutient un mémoire portant sur le façonnement de la masculinité chez les jeunesses de Grande-Kabylie citadine contemporaine. En 2018, il commence une thèse de doctorat sous la direction de Baudouin Dupret et de Marie Miran-Guyon portant sur les modes de subjectivation des hommes de Grande-Kabylie citadine, dans et hors de la sphère religieuse.

Le projet de recherche

La politique par l’éthique : de la subjectivation en Grande-Kabylie contemporaine

Mots-clés : Algérie, islam, Grande-Kabylie, Tizi-Ouzou, subjectivation, politisation du religieux, anthropologie religieuse

Mis à jour le
04 juillet 2022