Les viols comme pratique de guerre : vers une typologie de la violence politique - Elisabeth J. Wood

Séminaire Violence et sortie de la violence - Jeudi 5 avril 2018
Jeudi
05
avr
17h30
17h30
""

La majeure partie des écrits académiques, politiques ou journalistiques, soutient que les viols commis par des organisations armées relèvent d’une stratégie, d'une tactique ou d'une arme de guerre. Pourtant, cette hypothèse n’explique pas la diversité, très bien documentée, des viols en temps de conflit armé. Certains gagnent à être appréhendés en tant que pratique sociale : il ne s'agit pas d'une décision hiérarchique délibérée à des fins politiques, mais d'une pratique souvent tolérée par des dirigeants et encouragée par les interactions sociales entre combattants.

En prenant comme point de départ les principaux acteurs de la violence politique, Elisabeth Wood met plutôt l'accent sur les interactions sociales horizontales entre combattants, qui s'ajoutent à l'analyse plus classique des rapports verticaux entre combattants et dirigeants. Son objectif est de développer une typologie du "viol de guerre" qui distingue le viol comme pratique sociale et comme politique organisationnelle, dans des situations où le viol est largement répandu. Elle insiste non seulement sur les normes et les croyances genrées des sociétés d'où proviennent les combattants, mais aussi celles remodelées par les processus de socialisation des combattants et des dirigeants au sein même de l’organisation. Elisabeth Wood conclut par une brève analyse des implications de ses arguments et suggère que cette typologie est pertinente pour l’analyse plus générale de la violence politique.

Intervenante

Elisabeth Jean Wood est professeure d’Environnement humain et de Science politique, d’études internationales et d’area studies à l’Université de Yale. Elle est l’auteure de Forging Democracy from Below: Insurgent Transitions in South Africa and El Salvador (2000) et Insurgent Collective Action et Civil War in El Salvador (2003), et a codirigé Understanding and Proving International Sex Crimes (2012) et Political Representation. Elle a récemment écrit “Rape as a Practice of War,” “What Should We Mean by ‘Pattern of Violence’? (avec Francisco Gutiérrez Sanín),” "Ideology in Civil War: Beyond Instrumental Adaptation" (avec Gutiérrez Sanín). Elle est actuellement en train d’écrire deux livres, l’un sur les violences sexuelles en temps de guerre et le second sur les violences politiques en Colombie (avec Gutiérrez Sanín). En tant que membre associé de l’American Academy of Arts and Sciences, elle enseigne sur la politique comparée, la violence politique, l’action collective et la méthode de recherche qualitative.

 

Elisabeth Wood interviendra également dans le séminaire de la chaire Destins mondiaux de l'Amérique latine du Collège d'études mondiales, sur les héritages agraires des guerres civiles latino-américaines dans une perspective comparative, jeudi 5 avril à 15h.

Publié le 5 avril 2018