Histoire de la notion de race en France

Séminaire Racisme et Antisémitisme | Mercredi 4 mars
Mercredi
04
Mar
18h30
18h30
""

Quatrième séance du séminaire Racisme et antisémitisme : perspectives globales, nationales et locales par Olivier Dutour (EPHE) et Régis Meyran (Université Paris-Descartes)

 

La science des races chez Paul Broca et ses successeurs

Paul Broca, fondateur au sein de l’École Pratique des Hautes Études, du premier laboratoire de recherche et d’enseignement en anthropologie au monde (1868), a défini cette nouvelle science comme étant l’histoire naturelle de l’Homme et l’ethnologie comme une de ses sous-disciplines, consacrée à l’étude des races humaines. Dans les vifs débats animant les réunions de la Société d’anthropologie de Paris depuis sa création par Broca en 1859, qui opposaient monogénistes et polygénistes, la notion de race humaine était diversement commentée par les scientifiques. On étudiera les conceptions en matière de race à l'époque de Broca et de ses successeurs, Paul Topinard, Léonce Manouvrier et Henri Vallois.

Olivier Dutour est Docteur en médecine, Docteur ès-Sciences, Directeur d’Études à l'EPHE (Université PSL), Chaire d'Anthropologie biologique Paul Broca.

 

Ambivalences de l’antiracisme scientifique français dans les années 1930 : le cas de la revue Races et racisme

Comment peut-on être antiraciste et défendre la taxonomie raciale, voire la « pureté » de la « race juive », et même cautionner l’eugénisme nazi ? L’analyse des idées des anthropologues, biologistes, philosophes ou historiens de la revue Races et racisme, parue entre 1937 et 1939, montre comment le combat antiraciste au nom de la science, du progrès et de la raison entre en contradiction, chez les scientifiques les mieux intentionnés, avec leurs représentations nationalistes et leurs stéréotypes raciaux.

Régis Meyran est chercheur associé au CANTHEL (Université Paris-Descartes) et coordinateur scientifique de PIRA. Il a publié notamment Le mythe de l’identité nationale (Berg international, 2009) et (co-direction avec Laurence De Cock) Paniques identitaires, Le Croquant, 2017.

Publié le 4 mars 2020