Replay | Autour de « Un monde en nègre et blanc » (2/2)

Séminaire en ligne avec Aurélia Michel

Découvrez la deuxième partie du séminaire du 19 novembre 2021, proposé dans le cadre du programme Mondes caraïbes et transatlantiques en mouvement, avec l’autrice Aurélia Michel, historienne, maîtresse de conférences en histoire des Amériques noires à l’Université de Paris, chercheuse au CESSMA (Centre d’études en sciences sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques).

Cet essai considère l’histoire de l’Occident à partir du prisme de l’esclavage, à la fois comme institution et processus qui conduit, après les abolitions, à celle de la race. En s’intéressant aux caractéristiques anthropologiques de l’esclavage, il s’agit de mettre en évidence les dynamiques historiques induites par la centralité d’une telle institution, sa concordance avec l’essor du capitalisme et les effets de l’expérience atlantique sur la formation des sociétés politiques modernes. Ainsi, la chronologie de l’esclavage, de la colonisation et du racisme permet d’insister sur plusieurs nœuds de cette histoire occidentale : la tension dans les formulations de l’égalité au sein des sociétés esclavagistes au moment des révolutions atlantiques, ou encore la construction des catégories du travail, du salariat et de la citoyenneté à partir du contexte colonial au XIXe siècle. L’ouvrage propose ainsi une réflexion sur la notion de race qui s’inscrit dans un débat vif et actuel sur la déconstruction d’un « ordre racial ».

 


MICHEL A., 2020, Un monde en nègre et blanc. Enquête historique sur l'ordre racial, Paris, Seuil.

Partager
Mis à jour le
01 mars 2022
Replay

Voir aussi