Promouvoir de nouveaux indicateurs de richesse : histoire d’une « cause » inaboutie

Working paper de Dominique Méda

Le texte s'intéresse au double mouvement de remise en cause du PIB, dans des visées très différentes, à la fois par un petit courant de pensée dit "des nouveaux indicateurs de richesse" qui se développe en France à partir de la fin des années 1990 et par plusieurs institutions internationales. Après la Commission Stiglitz, dont les résultats sont analysés, les tentatives pour officialiser un petit nombre d'indicateurs notamment avec la loi SAS ne parviendront pas à s'imposer, pas plus que les indicateurs proposés par la Banque mondiale. La bataille des indicateurs-qui est aussi une bataille pour déterminer les nouveaux cadres cognitifs et les nouveaux référentiels, n'est pas terminée.

L'auteure

Dominique Méda est Professeure de sociologie, Directrice de l’IRISSO, Université Paris Dauphine-PSL.

Le texte

L'auteure est Co-titulaire de la chaire « Reconversion écologique, travail, emploi, politiques sociales » au Collège d'études mondiales de la FMSH, Paris, France.

Citer ce document : 
Dominique Méda, Promouvoir de nouveaux indicateurs de richesse : histoire d’une « cause » inaboutie, FMSH-WP-2020-145, juin 2020.

 
 
Partager
Parution

Voir aussi