23 mai 2019

Patrimoines mondialisés

Cycle Instantanés patrimoniaux | Jeudi 23 mai

Depuis 1945, par une série de conventions internationales, l’Unesco a joué un rôle normatif déterminant dans le domaine du patrimoine culturel. La promotion de la notion de « patrimoine mondial » par la Convention de 1972 en est l’exemple le plus fameux. Une évolution plus récente, avec la Convention de 2003, a donné un cadre juridique et pratique à la reconnaissance du patrimoine culturel immatériel.

Cette séance s’intéressera à l’histoire, aux effets et aux attentes suscitées par les instruments politiques et culturels que sont ces conventions Unesco dans un contexte mondial marqué par une défiance croissante envers le multilatéralisme, et s’intéressera également à la reconfiguration des patrimoines locaux au prisme de la diversité culturelle.

Rencontre autour des ouvrages :

 

En présence de

| Chiara Bortolotto, anthropologue, chercheure associée à l’IIAC

| Isabelle Chave, Conservatrice en chef du patrimoine, direction générale des Patrimoines du ministère de la Culture

| Isabelle Anatole-Gabriel, ancienne elève de l’Institut national du patrimoine et docteur en histoire de l’EHESS, cheffe de l’unité Europe et Amérique du Nord au Centre du patrimoine mondial de l’Unesco

| Nicolas Adell, maître de conférences en anthropologie à l’université de Toulouse 2 – Jean-Jaurès, membre du Laboratoire Interdisciplinaire « Solidarités, Sociétés, Territoires »

Modération

| Pascal Lievaux, Chef du département du Pilotage de la recherche et de la Politique scientifique, direction générale des Patrimoines du ministère de la Culture

 

Détails

Rencontre

Jeudi 23 mai
18h00 - 20h

Forum de la Bibliothèque-laboratoire
FMSH | 54 boulevard Raspail Paris 6

Réservation conseillée

Ajouter à mon agenda

#InstantanesPatrimoniaux

En partenariat avec le ministère de la Culture

 

Partager
Rencontre

Instantanés patrimoniaux

À l’aune des programmations scientifiques et culturelles constamment élaborées et diffusées, le patrimoine — lieux, sites, objets, archives, pratiques culturelles immatérielles, etc. —, irrigue aujourd’hui tout le champ des sciences humaines et sociales.

Le rapport, commandé en juillet 2018 par la ministre de la Culture, ne dresse pas qu’un simple état des lieux du patrimoine, il signale surtout le renouveau des catégories, des pratiques et des usages dont, ces dernières décennies, il a été l’objet. Certains jalons de ces évolutions sont déjà à l’œuvre, d’autres sont encore à penser. Tous sont dus à un environnement inédit marqué en particulier par la mondialisation, les rapports postcoloniaux et la révolution numérique.

Dans ce contexte, un panorama des approches et débats qui ont caractérisé l’anthropologie du patrimoine et la renouvellent aujourd’hui, s’avère fécond, autant pour l’objet que pour la discipline. Les Éditions de la MSH en partenariat avec le ministère de la Culture éditent, depuis 1983, des études ethnographiques centrées sur la culture. Nombre d’entre elles portent sur les politiques et stratégies patrimoniales. Ce sont elles que nous ramenons, pour l’année 2019, au centre de l’attention du public en proposant ces rencontres mensuelles. Le patrimoine au cœur du patrimoine…

Cycle organisé en partenariat avec le ministère de la Culture
#InstantanesPatrimoniaux

Programme

21 Mars | Anthropologie du patrimoine
Séance inaugurale autour de l’ouvrage collectif qui vient de paraître aux Éditions MSH, Le Patrimoine comme expérience. Implications anthropologiques, sous la direction de Jean-Louis Tornatore, collection Ethnologie de la France et des mondes contemporains.

9 Avril | La fabrique des patrimoines
De l’inscription d’objets meubles et immeubles à l’Inventaire aux éphémères, en passant par les perceptions des acteurs directement concernés par des lieux « transformés » en patrimoine, la séance aborde la création interrompue de la patrimonialisation et ses effets sur les pratiques, les biens et les lieux ainsi "patrimonialisés".

23 Mai | Patrimoines mondialisés
La séance aborde le rôle joué par l’UNESCO depuis 1945 dans de multiples domaines touchant la société civile, en particulier ici à travers ses instruments juridiques internationaux dans le secteur du patrimoine, sans omettre les attentes suscitées aujourd’hui par cet instrument politique, alors que l’actualité mondiale vient sans cesse remettre en cause les apports du multilatéralisme.

6 Juin | Nature versus patrimoine
La séance porte sur la genèse et les approches disciplinaires successives du « patrimoine rural », des paysages uniques aux variétés locales de plantes à sauvegarder, des savoir-faire liés à la terre et à sa mise en culture aux productions liées à un terroir. La patrimonialisation d’un territoire est ici un enjeu majeur à forte dimension identitaire.

3 Juillet | Les métiers du patrimoine
La séance aborde les missions, assignées et forgées par les professionnels du patrimoine, de celles qui rendent visible et intelligible la relation que les publics ont avec le patrimoine, quels qu’en soient les secteurs d’application : du musée à la cathédrale, des jardins aux expositions, etc.

Septembre | Patrimoine archéologique

12 septembre | La nouvelle archéologie ultramarine

26 septembre | L'art pariétal et rupestre

22 Octobre | Patrimoine et immigration
La séance interroge la notion de patrimoine et le processus de construction patrimoniale à l’aune des phénomènes migratoires de la société française (Kabyles, Espagnols, Portugais, etc.). À l’articulation du social, du politique et du culturel, le patrimoine signe la reconnaissance de cultures particulières une fois celles-ci intégrées à l’État français.

28 Novembre | Patrimoine et numérique

Du premier musée nativement numérique dédié à l’histoire de la justice, des crimes et des peines au projet Data Musée -qui fournit aux institutions culturelles des indicateurs de pilotage- en passant par un wikitionnaire franco‐arabo‐berbère en sciences humaines et sociales destinés aux chercheurs et l’atlas de quelque 30 diasporas de migrants connectés, la rencontre expose l’outil numérique au service du patrimoine autant pour les particuliers que pour les professionnels et décideurs d’institutions muséales.

21 Janvier | Patrimoines spoliés de la guerre 1939-1945

Lors des guerres, les destructions, les spoliations et les transferts d’objets culturels accompagnent les violences. Tel fut le cas de l’Europe durant la Seconde Guerre mondiale où le patrimoine des familles juives d’Europe fut réquisitionné et pillé. Prenant ce contexte pour cadre, les spécialistes invités pour cette séance questionneront l’organisation de la spoliation du patrimoine artistique et écrit et les voies de la résistance à ce mouvement.

 

Informations pratiques


  • Lieu : Forum de la Bibliothèque | FMSH 54, boulevard Raspail, 75006 Paris
  • Horaires : 18h - 20h

 

Séance 1 : Anthropologie du patrimoine

Séance 2 : La fabrique des patrimoines

Séance 3 : Patrimoines mondialisés

Séance 4 : Nature vs patrimoine

Séance 5 : Les métiers du patrimoine

Séance 6 : La nouvelle archéologie ultramarine

Séance 7 : L'art pariétal et rupestre

Séance 8 : Patrimoine et immigration

Séance 9 : Patrimoine et numérique

Image principale : 
Sous-titre : 

De mars à décembre 2019

Périmètres : 
Rubrique (Parent) : 
Diffusion des Savoirs
Programmes : 
Collection Ethnologie de la France et des mondes contemporains
Site Type : 
Imported : 
Focus : 
Exposition | Grottes et abris ornés
Projet Terminé : 
Type de contenu : 
nouveau contenu
Language : 
en
fr
Type de programme : 
Séminaire

Voir aussi