Léa Sébastien

Porteuse du projet Transilience, lauréate de l'appel à projet 2020/2021 Transition écologique et justice sociale 

 

 

 

Léa Sébastien est enseignante au département de géographie de l’Université Toulouse II, et chercheure au Laboratoire CNRS GEODE depuis 2010. Ses recherches concernent quatre grandes thématiques: les recherches participatives, les conflits d’aménagement, l’attachement au lieu et les indicateurs de durabilité. Elle est l’auteure de nombreuses publications scientifiques sur ces thèmes, incluant deux ouvrages. L’un porte sur les mouvements de résistance aux projets, d'aménagement intitulé: « Résister aux grands projets inutiles et imposés », Editions Textuel, 2018. L’autre, portant sur les potentialités de gestion durable en forêt privée, intitulé : « Forêt cherche propriétaire pour relation durable », Editions ECOFOR, 2002.

Le projet

Les initiatives de transition écologique et solidaire sont nombreuses et portées dans tous les territoires par une diversité d’acteurs. Elles sont cependant relativement isolées, minoritaires et dépourvues de moyens. Un ancrage territorial associé à une mise en réseau locale apparaît nécessaire pour qu’elles en viennent à structurer les territoires et renforcer leur résilience.

Le projet Transilience a comme enjeu premier la mise en place d’un dispositif de recherche participative ayant pour vocation à faire travailler ensemble universitaires, associations, pouvoirs publics, entreprises et citoyen.ne.s, par l’élaboration d’outils collaboratifs permettant de partager et d’opérationnaliser des connaissances sur la transition et la résilience territoriale. Il explore ainsi la problématique suivante : dans quelle mesure la recherche participative peut-elle catalyser les initiatives de transition et renforcer la résilience des territoires par la proposition d’outils collaboratifs - multi-acteurs et multidisciplinaires- ?

Sélection de publications

  • Sebastien, L. (2020) The power of place in understanding place attachments and meanings. Geoforum, n°108, p.204-216p.
  • Sebastien L., Pelenc J., Milanesi, J. (2019) Resistance as an enlightening process: a new framework for analysis of the socio-political impacts of place-based environmental struggles. Local environment vol 24(5), p.487-504.
  • Sébastien L., Milanesi J., Pelenc J. (2019) Résister aux projets d’aménagement, politiser les territoires; Le concept de résistance éclairée appliqué à trois conflits d’aménagement (France, Belgique). Vertigo, dossier justice environnementale, vol 19, n°1
  • Dancette, R., Sebastien, L., (2019). The Actor in 4 dimensions: A relevant methodology to analyze local environmental governance and inform Ostrom’s social-ecological systems framework. MethodsX, 6, p.1798-1811.
  • Pelenc J., Wallenborn G., Milanesi J., Sébastien L., Vastenaekels J., Lajarthe F., Ballet J., Cervera-Marzal M., Carimentraund A., Merveille N., Frere B. (2019) Alternative and Resistance Movements: The Two Faces of Sustainability Transformations? Ecological Economics, vol 159, p. 373-378*
  • Sébastien, L., Lehtonen, M. & Bauler, T. (2017). Introduction. Les indicateurs participatifs tiennent-ils leurs promesses ?. Participations, 18,(2), 9-38.
  • Sébastien L. (2017) From NIMBY to enlightened resistance: a framework proposal to decrypt land-use disputes based on a landfill opposition case in France. Local Environment, vol. 22, issue 4, p.461-477.
  • Sébastien L. (2016) L’attachement au lieu, vecteur de mobilisation collective ? Étude de cinq territoires ruraux. Norois, n°238-239, 2016/1-2, p. 23-41.
  • Thiry G., Sébastien L., Bauler T. (2016) Ce que révèlent les discours des acteurs institutionnels sur un « au-delà du PIB ». In Nature, Sciences, Sociétés, Vol. 24, p. 3-14.
  • Lehtonen M., Sébastien L., Bauler T. (2016) The multiple roles of sustainability indicators in informational governance: between intended use and unanticipated influence. In Current Opinion in Environmental Sustainability n°18, pp.1-9.
  • Sébastien L. (2014) Le territoire, un système socio-patrimonial décrypté par le modèle de l’Acteur en 4 Dimensions. Nouvelles perspectives en sciences sociales : revue internationale de systémique complexe et d'études relationnelles, Volume 10, numéro 1, 2014, p. 283-329.
  • Sébastien L. Bauler T. Lehtonen M. (2014) Can Indicators Bridge the Gap between Science and Policy? An Exploration into the (Non) use and (Non) Influence of Indicators in EU and UK Policymaking. Nature and Culture, volume 9, n°3. p. 316-343.

 

Mis à jour le
17 décembre 2021