Ve translation unavailable for violence.

Lieux de mémoire sonore est une somme exceptionnelle sur les usages des sons et des pratiques musicales dans des situations de crise humanitaire, de guerre civile, d’exil ou de catastrophe naturelle. Ce travail conjoint entre chercheurs et musiciens présente différents contextes de violence organisée et les exemples choisis couvrent de nombreuses régions du globe (Liban, Syrie, Vanuatu, Canada, Viêt Nam et plusieurs pays européens...)

DATE DE MISE A JOUR : 16/02/2021

La violence sous toutes ses formes constitue aujourd’hui un vaste domaine de recherche dans le champ des sciences humaines et sociales. Il n’en va pas de même pour la prévention et la sortie de la violence qui relèvent d’un espace peu structuré, où les connaissances sont plus empiriques que théorisées, et produites par des acteurs de terrain (ONGs, associations), des experts ou des professionnels bien plus que par des chercheurs en sciences humaines et sociales.

DATE DE MISE A JOUR : 16/02/2021

Le Cahier des UMIFRE revient en 2020. Fruit du partenariat entre le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, le CNRS et la Fondation Maison des Sciences de l’Homme (FMSH), le magazine s’attache cette année encore à promouvoir la diversité des activités, des disciplines et des travaux de recherche menés par les Unités mixtes/Instituts français de recherche à l’étranger (UMIFRE).

 

DATE DE MISE A JOUR : 16/12/2020

Les « violences extrêmes » et leurs rapports avec la politique et la religion ont toujours constitué un important objet des sciences humaines et sociales, en France comme à l’étranger. Il n’en va pas de même pour la sortie de violence malgré une abondante littérature d’experts. 

DATE DE MISE A JOUR : 30/11/2020

David Siroky est professeur associé en sciences politiques à l’Arizona State University, School of Politics and Global Studies, où il figure parmi les membres clés du Center for Social Dynamics and Complexity. En outre, il est chercheur associé au Center for the Study of Religion and Conflict, au Melikian Center for Russian, Eurasian and East European Studies, au Center for Jewish Studies ainsi qu‘au Center on the Future of War. Ses recherches portent sur les racines du nationalisme, particulièrement dans sa forme sécessioniste, et les causes et conséquences de la violence collective.

DATE DE MISE A JOUR : 19/11/2020

Bien que la violence soit un thème majeur en sciences humaines et sociales, et faisant l'objet de nombreuses recherches, ces disciplines sont beaucoup moins susceptibles de s'attaquer aux problèmes de sortie de la violence et de prévention de la violence.

DATE DE MISE A JOUR : 21/07/2020

La revue Socio lance un appel à contribution sur le thème « Soulèvements sociaux : Destructions et expérience sensible de la violence ». Le dossier est coordonné par Pauline Hachette (université Paris 8) et Romain Huët (université Rennes 2). Les intentions de contributions (titre, résumé de deux pages et bibliographie) doivent être envoyées à Socio avant le 26 octobre 2020. Les articles devront être remis pour le 15 mars 2021.

DATE DE MISE A JOUR : 15/07/2020

PAVE | Prévenir l’extrémisme violent grâce à la résilience communautaire

Les efforts pour résoudre le problème de l’extrémisme violent reposent souvent sur des stratégies inadéquates qui peuvent alimenter l’extrémisme. Pour remédier à ces insuffisances, le projet PAVE, financé par l’UE, vise à faire progresser les connaissances factuelles sur l’extrémisme violent au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et dans les Balkans occidentaux. Pour y parvenir, le projet analysera les moteurs et les contextes de l’extrémisme violent, en se concentrant sur les facteurs de vulnérabilité de la communauté face aux schémas idéologiques et comportementaux de radicalisation.