La transition énergétique entre injonctions politiques et déficit prospectif

Cinquième numéro de la série "Prospective"

La transition énergétique est devenue une thématique politique majeure. Les mesures mises en œuvre doivent être abordées de façon systémique dans une vision de long terme intégrant les trois dimensions du développement durable : économique, sociale et environnementale. Il faut éviter de se lancer dans des solutions dispendieuses dont l’efficacité est douteuse. La prospective énergétique est indispensable pour déterminer les évolutions souhaitables et celles qui sont aléatoires tant au plan technique, économique ou sociale.

L'auteur

Olivier Appert, ingénieur général des mines membre de l’Académie des technologies, conseiller du centre énergie de l’IFRI, a été président d’IFP Energies Nouvelles et du Conseil Français de l’Énergie. Sa carrière a été consacrée à l’énergie et la technologie tant au niveau national qu’international.

Le Centre de prospective générale

Le Centre de prospective générale, créé le 6 janvier 2016, a pour objet, en séparant l’exercice prospectif de toute préoccupation opérationnelle, d’établir une vision de préférence globale de tout ou partie d’un domaine, vision de laquelle des réflexions et des exigences opérationnelles peuvent ensuite venir puiser.

Citer ce document : 

Olivier Appert, La transition énergétique entre injonctions politiques et déficit prospectif, FMSH-Prospective-2021-5.

Télécharger ce document


En savoir + sur la série Prospective

 

Partager
Parution

Voir aussi