Sur la translatio de miracles de la Vierge au Moyen Âge. Quelques notes sur les Cantigas de Santa Maria

Working paper de Debora Gonzalez Martinez

Les miracles de la Vierge ont circulé sur tout le territoire chrétien au Moyen Age. D'abord, ils se sont épanouis en latin et plus tard ils ont été traduits dans les différentes langues vernaculaires. Dans le domaine français, on a remarqué la supériorité littéraire et artistique des Miracles de Nostre Dame de Gautier de Coinci. Depuis le XIXe siècle, on a lié cette collection française avec la monumentale oeuvre d'Alfonso X, les Cantigas de Santa Maria, en galaïco-portugais.

L'auteur

Titulaire d’une maîtrise en Lettres Galiciennes et en Lettres Romanes, elle s’intéresse ensuite à l’écdotique et à l’étude des textes médiévaux. Sa thèse de doctorat, soutenue en 2009, consiste en l’édition critique de l’œuvre d’un trobador portugais (O cancioneiro de Fernan Fernandez Cogominho, Santiago de Compostela, Verba 69, 2012). De son parcours, on remarquera aussi la participation à différents projets de recherche dans l’USC et la parution d’études sur certaines pièces satiriques et sur les tençosgalaïco-portugaises. Elle a commencé ses études sur la littérature religieuse au sein du CESCM, grâce à une bourse post-doctorale de la FMSH. Actuellement, elle travaille au ‘Center for Study of the Cantigas de Santa Maria’ de l’University of Oxford et en collaboration avec l’USC.

Référence

Debora Gonzalez Martinez. Sur la translatio de miracles de la Vierge au Moyen Âge. Quelquesnotes sur les Cantigas de Santa Maria. FMSH-WP-2014-57. 2013.<halshs-00937303>

Partager
Parution