Politique au jour le jour

Chroniques des jours viciés, Berlin 1930 - 1933

Du fervent défilé le 1er mai 1930 aux ruines du Reichstags le 2 mars 1933, Siegfried Kracauer témoigne en cinquante « feuilletons », pour le journal Frankfurter Zeitung, de ce qu’ont été les dernières années de la démocratie allemande. Connu comme sociologue et théoricien de l’image (cinéma et photographie), Kracauer a surtout été un intellectuel antinazi qui a fréquenté l'intelligentsia anticonformiste de son époque (Adorno, Benjamin,Bloch, etc.).

Début 1930, il quitte Frankfurt sa ville natale pour la capitale Berlin mais continue de livrer ses « feuilletons » au Frankfurter Zeitung, journal local de renom auquel il collabore depuis 1922. Mais le 2 mars 1933, il y signe ce qui sera sa dernière chronique. Elle évoquait les traces noires que l'incendie du Reichstags – le parlement allemand – avait laissésur le bâtiment et sur les esprits : « Les regards passent au travers de ce symbole et plongent dans l'abîme qu'ouvre sa destruction ». (p. 182).

Le même jour, avec son épouse, il s’installe à Paris pour un exil de quelque huit années, mauvaises et misérables. Conditions partagées par ses amis qui choisiront, en cette année crépusculaire, la France pour refuge.

La politique au raz du pavé était le titre auquel avait initialement pensé, pour cette traduction, Gérard Raulet, directeur du Groupe de recherche sur la République de Weimar et à l’origine de la publication assurée par les Éditions de la MSH et les Presses de l’Université de Montréal.

Politique au jour le jour, 1930-1933 s’y substitue et montre par un choix judicieux de textes la sociographie de l’Allemagne au prise avec une économie en crise, une mise en ordre voire au pas en toute

chose, une démocratie combattue par de violentes idéologies, une guerre civile qui se prépare. Ces vues allemandes depuis Berlin révèlent la plume politique de Siegfried Kracauer. La description de la vie ordinaire et des sujets qui occupent la masse – de la fête foraine au maillot de bain en passant par les camps de travail et le service de travail obligatoire – est inquiétante mais non dramatique. Le regard objectif sans être neutre du sociologue est néanmoins rendu percutant grâce à son talent d’écrivain et à l’attention qu’il porte au choix de ses mots.

Une dictature à venir résonne violemment dans plusieurs de ces instantanés. Si Kracauer excelle dans la description de l’état des choses, des êtres à l’instant où il les saisit, c’est qu’il les dresse sur une scène politique et sociale leur donnant ampleur et vérité. L’histoire, la géographie humaine et la psychologie sociale serv ent son art sociologique, et ici largement politique.

 

Édition Première édition
Éditeur Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris
Support Livre broché

ISBN-10 2735121771
ISBN-13 9782735121779

Livre broché - 24,00 €

Acheter le livre via le Comptoir des presses universitaires

 

 

 


 

Sommaire

Préface de Jean Quétier

1er mai à Berlin

Excursion du dimanche

Bonheur organisé

Voyage dans les vitrines

Le monument aux morts de Berlin

La décision intellectuelle du patronat

La presse et l'opinion publique

Carreaux cassés

Sous les palmiers

Quand le paradis vous passe devant

Manifestation quotidienne

Nouvel An à Friedrichstadt

Casse et construction

Le procès Lieschen Neumann

Bolchevisme culturel ?

Lutte contre le maillot de bain

Berlin, de-ci de-là (1)

Berlin, de-ci de-là (2)

Sous la surface

Jour critique

3 = 6

Revendication minimale adressée aux intellectuels

Au paradis des bébés

La communauté des créanciers

Lutte contre les annonces racoleuses

En dehors de l’université

Meubles en voyage

Aperçu du procès Sklarek

Bribes philosophiques

Bilan provisoire

« C’est un bon garçon »

Le programme actuel des variétés

Le soir de l’élection

Café dans l’ouest de Berlin

Drapeaux

Répétition

Le vieux Berlin à l’ouest

Le monument aux morts du Reich

Commémoration en l’honneur de Walther Rathenau

Les techniciens contre-attaquent

La fin du procès Sklarek

Berlin, ville de cure

La nouvelle réglementation de la radio

À propos des camps de travail

Vision de la forme ou politique ?

Grande ville, jeunesse sans travail

Dans le « Hambourgeois volant »

Théologie versus nationalisme

Berlin, de-ci de-là (3)

Autour du Reichstag

 

Sur le même sujet


Kracauer et le feuilleton comme forme sociologique

La revue électronique Trivium fait paraître en collaboration avec le Groupe de recherche sur la culture de Weimar un ensemble de textes consacrés à Siegfried Kracauer, à la presse et à la notion de feuilleton. Le volume cherche à sensibiliser les chercheurs en sciences sociales à cette forme de narration en dégageant sa portée heuristique pour la sociologie et le journalisme.

En savoir +

 

Partager
Parution