Ethnographie des bijoux de Franco- pondichérien-ne-s.

Au coeur d'une production des relations de genre et parenté

Les bijoux des Franco-pondichériens sont au coeur d’un processus social de fabrication incorporée des relations de genre. Ils cristallisent les émotions, les désirs, et la mémoire des liens, en matérialisant les étapes, du processus de cette construction, dont l’aboutissement est la relation mari-femme. Cette unité conjugale est rituellement produite en étant intégrée dans plusieurs réseaux de parentèle par l’usage de bijoux qui interviennent dans les différents rites de la cérémonie de mariage. Les bijoux de la femme mariée, offrent la possibilité et le droit aux époux d’organiser et de gérer ensemble les relations de parenté dans les différents réseaux.

L'auteur

Priya Ange est doctorante à l’EHESS et travaille sur « La circulation des bijoux féminins dans la parentèle tamoule : Migration, parenté et personne », sous la direction de Mme Véronique Bénéï (prof., directrice de recherche CNRS, EHESS/IIAC-LAIOS). Elle développe une ethnographie multi-située en France et en Inde, dans les réseaux transnationaux de parentèle des Franco-pondichériens, en collaboration avec les orfèvres et les bijoutiers pondichériens. Elle croise une anthropologie de la culture matérielle et immatérielle, des études migratoires, de genre, de parenté et de construction sociale de la personne. La dimension sensorielle, mémorielle et corporelle s’intègre aussi à cette thèse.

Le texte

Prix Louis Dumont-FMSH 2015 grâce auquel j’ai effectué un premier séjour de terrain entre juillet 2015 et février 2016 à Pondicherry pour réaliser une ethnographie des bijoux auprès des Franco-pondichériens en Inde. Je remercie très cordialement le Fonds Louis Dumont et la FMSH d’avoir contribué à la bonne réalisation de cette partie de ma thèse.
 
Téléchargez le working paper sur HAL SHS

Priya Ange. Ethnographie des bijoux de Franco- pondichérien-ne-s. Au coeur d'une production des relations de genre et parenté. 2016.

Partager
Parution