Bwεni, un mot pour dire ce qu’implique être griot chez les Bwaba

En langue bwamu, bwεni est un terme polysémique. Il signifie « frapper en émettant un son », mais désigne également les baguettes utilisées pour jouer sur les instruments des griots. À travers ses différentes significations, on accède à ce « qu' être griots » implique chez les Bwaba : rapports entre groupes sociaux, codes de conduite, relations aux génies et aux ancêtres. À mi-chemin entre le rapport de terrain et l'article scientifique, ce texte présente une partie de mes travaux de thèse réalisés notamment grâce au financement du prix Ariane Deluz.

L'auteur

Camille Devineau est doctorante en anthropologie, spécialisée en ethnomusicologie et anthropologie de la danse à l’université de Paris-Ouest Nanterre La Défense. Après une licence en musicologique classique, elle se forme à une approche anthropologique ainsi qu’à l’étude de la danse, au cours d’un master (entre les universités de Paris 8 et Paris-Ouest Nanterre La Défense) avant d’entreprendre une recherche doctorale sur un rituel de masque chez les Bwaba du Burkina Faso. Ses travaux portent sur la conception de la musique et de la danse et leur l’implication dans le fonctionnement rituel et social.

Le texte

L’auteur a obtenu le prix Ariane Deluz en 2014.

Téléchargez le texte sur HAL SHS

Camille Devineau. Bwεni, un mot pour dire ce qu’implique être griot chez les Bwaba. Septembre 2016

 

Partager
Parution