Enseignement supérieur, justice et société

Le working paper de Yang Dongping, lauréat du prix Morazé 2015

L'ouverture des établissements d' enseignement supérieur amorcée en Chine à la fin des années quatre-vingt-dix a permis de réduire tant le fossé entre les sexes que les disparités ethniques. Par ailleurs, la proportion d' étudiants qui, originaires des zones rurales, fréquentent désormais un établissement d' enseignement supérieur est partout en augmentation, sauf dans les universités dotées d'instituts de recherche. Enfin, de très nombreux travailleurs migrants ont quitté les zones rurales pour participer au processus actuel d'urbanisation du pays et l' éducation de leurs enfants représente un nouveau défi pour l' équité en matière d' éducation.

L'auteur

Enseignant-chercheur au Beijing Institute of Technology, Yang Dongping a choisi très tôt d’axer ses recherches sur l’équité en matière d’éducation. Reconnu en Chine pour ses travaux en sciences de l’éducation, il multiplie également les actions de terrain. Il est ainsi notamment membre du Comité national consultatif pour l’éducation. Il dirige également le 21st Century Education Research Institute, centre d’études et de recherches sur l’éducation nationale, dont les préconisations font autorité en Chine.

Le texte

Ce texte est issu de la conférence prononcée par Yang Dongping lors de la réception du Prix Charles et Monique Morazé 2015, le 22 octobre 2015 à la Maison Suger à Paris.

Partager
Parution

Voir aussi