Cosmopolitisme et prédication islamique transfrontalière : le cas de Maulana Abdul Aleem Siddiqui

Ce texte a été élaboré à la suite d’une mission effectuée en Inde en 2011 par l’auteure dans le cadre du programme de coopération bilatérale France-Inde en sciences sociales conclu entre la Fondation Maison des sciences de l’homme et l’Indian Council of Social Science Research (ICSSR, New Delhi).

Figure de l’islam d’Inde du Nord, Maulana Abdul Aleem Siddiqui (1892-1954) a su déployer à partir de la ville de Meerut des stratégies transnationales pour la prédication islamique dans l’empire britannique et plus particulièrement dans l’espace de l’océan Indien. Sa trajectoire religieuse relève d’une tradition indienne musulmane qu’il a su rénover par des pratiques cosmopolitistes et qui a, par la suite, servi le nationalisme religieux des premiers leaders du Pakistan.

L'auteur

Maître de conférences en science politique à l’Institut d’études politiques de Lyon, Samadia Sadouni travaille sur le transnationalisme musulman en Inde et en Afrique du Sud. Elle a notamment publié La controverse islamo-chrétienne en Afrique du Sud. Ahmed Deedat et les nouvelles formes de débat, Aix-en-Provence, Presses Universitaires de Provence, 2011.

Partager
Parution