La FMSH fête ses 50 ans

Communiqué de presse février 2013

Créée en 1963 par l’historien Fernand Braudel et une équipe de décideurs visionnaires, la FMSH est une fondation de droit privé, reconnue d’utilité publique, dirigée depuis 2009 par le sociologue Michel Wieviorka.

Dès l’origine, la FMSH s’est assignée pour mission la promotion des sciences humaines et sociales en veillant à leur pluridisciplinarité et à leur internationalisation. Incubateur scientifique, pépinière de chercheurs, elle crée ainsi un dialogue fructueux et constant entre les communautés scientifiques étrangères et françaises avec la construction d’un réseau vivant, nourri sur la durée.

Fidèle à sa vocation et à son héritage, la FMSH est néanmoins en perpétuelle évolution. Elle joue un rôle central dans la relance, la modernisation et l’internationalisation des sciences de l’homme en s’ouvrant à de nouveaux objets d’étude : la création du Collège d’études mondiales, inauguré en juin 2011, en est un digne exemple, la Fondation permettant d’ancrer à Paris une recherche créative de haut niveau autour des grandes transformations du monde contemporain.

À cinquante ans, la Fondation est plus que jamais une institution en mouvement. Elle inscrit ses activités dans une dynamique et une vision à long terme, témoignant de la vitalité des sciences humaines et sociales.

Le lancement de la nouvelle revue des sciences sociales, SOCIO, en est une expression particulièrement significative. SOCIO est tout sauf prisonnière du « nationalisme méthodologique ». Elle contribue de façon importante au rayonnement de la recherche au meilleur niveau avec des articles de chercheurs étrangers (Nancy Fraser, Craig Calhoun, Howard Becker, Immanuel Wallerstein…) ou français (Michel Wieviorka, Michel Agier, Jean-Pierre Warnier…), par exemple. Publiée sur papier et en ligne, SOCIO est bien plus qu’une revue de sociologie : elle se consacre aux sciences humaines et sociales au sens pluriel, avec pour souci le débat, les échanges intellectuels et la compréhension de la vie sociale dans toute sa diversité et ses particularités culturelles. SOCIO conjugue le meilleur des sciences humaines et sociales et donc l’exigence de la rigueur scientifique avec la clarté et l’ouverture d’esprit.

Le colloque international « PENSER GLOBAL », Internationalisation et globalisation des sciences humaines et sociales, se tourne résolument vers l’avenir, tout en demeurant dans l’esprit des missions fondatrices de la FMSH, telles que définies par Fernand Braudel. Trois jours durant (15, 16 et 17 mai), une quarantaine de personnalités politiques, intellectuelles et scientifiques de premier plan – dont Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le sociologue et philosophe Edgar Morin, l’ancien président de la République du Brésil Fernando Henrique Cardoso, le prix Nobel de Chimie Yuan Tseh Lee, Craig Calhoun, Directeur de la London School of Economics, le Professeur en gynécologie-obstétrique René Frydman, Manuel Castells, Professeur de sociologie à Berkeley, Nancy Fraser, Professeur de philosophie et de sciences politiques à la New School for Social Reseach de New-York, Saskia Sassen, Professeur de sociologie à Columbia University et à London School of Economics… – débattront entre elles et avec le public pour « penser le monde d’aujourd’hui ».

Une série de manifestions marquent ce cinquantième anniversaire

Partager