Raqmyat

Stratégies numériques pour la formation doctorale en sciences humaines et sociales

Le projet Stratégies numériques pour la formation doctorale en sciences humaines et sociales en Tunisie financé par Erasmus+ est coordonné par l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, porteur du consortium européen, en partenariat avec l’Université de la Manouba pour la coordination des établissements tunisiens associés, et en partenariat avec la FMSH, UNIMED et plusieurs universités européennes.

Le projet entend contribuer à moderniser le cursus de doctorat en SHS en Tunisie, en mobilisant les pratiques numériques au service de la formation à la recherche des doctorants tunisiens dans les différentes disciplines des SHS et du développement de leurs compétences transversales, nécessaires à leur insertion professionnelle.

Objectif général

Promouvoir l’émergence d’un nouveau paradigme de formation doctorale en Sciences Humaines et sociales par le développement chez les doctorants des pratiques numériques pour la recherche et des compétences transversales pour l’employabilité.

Objectifs spécifiques

  • Encourager la création d'une communauté tunisienne de chercheurs et formateurs en humanités numériques
  • Donner les moyens aux écoles doctorales tunisienne en SHS d'élaborer et de mettre en œuvre une stratégie numérique
  • Réaliser huit modules de cours en ligne sur les outils du numérique pour la recherche en SHS intégrés dans les cursus doctoraux
  • Contribuer à l’ouverture des formations doctorales sur leur environnement international et local (organisation de doctoriales et d’écoles d’été internationales)

Résumé du projet

Le contexte politique et social né de la révolution tunisienne de 2011 et de la transition démocratique qui a suivi met en lumière le recours nécessaire aux Sciences Humaines et Sociales (SHS) pour penser les transformations en cours et nourrir les débats au sein de la société tunisienne. Dans ce contexte, l'amélioration de la qualité des formations offertes par les écoles doctorales en SHS revêt une importance stratégique. Le projet Raqmyat contribuera à l’apparition d’un nouveau paradigme de formation doctorale en Sciences Humaines et Sociales en Tunisie. Cet objectif général sera traité sous l’angle du développement des pratiques liées à l’inclusion des SHS numériques et du renforcement des compétences transversales dans les parcours doctoraux de sept universités tunisiennes. D’ici 2022, chaque école doctorale bénéficiaire se dotera d’une stratégie de développement numérique. Un ensemble de huit formations en ligne sera constitué afin d’initier un maximum de doctorants au sein des universités partenaires aux humanités numériques et à l’utilisation des outils numériques pour la recherche. Les enseignants tunisiens seront formés à l’exploitation de ces modules ainsi qu’à l’ingénierie pédagogique pour des formations à distance. Raqmyat insistera sur le développement des « soft skills » liés au numérique afin d’améliorer l’employabilité des doctorants. Chaque université tunisienne organisera au cours du projet une doctoriale permettant aux étudiants de mettre en pratique leurs compétences de recherche en partenariat avec des acteurs socio-professionnels pour le traitement de problématiques économiques et sociales, nationales ou régionales, liées au développement numérique. En parallèle, deux écoles d’été permettront la consolidation d’un groupe euro-tunisien de doctorants en SHS qui sera fondateur de la plateforme communautaire de diffusion des travaux de recherche en humanités numériques, Raqmyat SHS.

Partenaires :

  • Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (France – Coordinateur)
  • Université de la Manouba
  • Université de Grenade
  • Université de Vienne
  • Université de Kairouan
  • Université de Sousse
  • Université de Tunis
  • Université de Sfax
  • Université de Tunis El Manar
  • Université Virtuelle de Tunis
  • Réseau UNIMED
  • Fondation Maison des Sciences de l’Homme (FMSH)

Suivre le projet sur les réseaux :

Retrouvez toute l'actualité de Raqmyat sur le carnet de recherche ou les réseaux sociaux du projet