Kurt Martin et le Musée des Beaux-Arts de Strasbourg

Politique des musées et des expositions sous le IIIe Reich et dans l'immédiat après-guerre

Ouvrage écrit par Tessa Friederike Rosebrock paru en librairie le 12 décembre 2019 dans la collection Passages/Passagen.

Au début des années 2000, le musée des Beaux-Arts de la Ville de Strasbourg eut à répondre à plusieurs demandes de restitution. C'est dans le sillage de ces affaires que l’institution entama un travail pionnier de recherche sur la provenance des œuvres conservées dans sa collection. Après sa phase de création et sa refondation soutenue par Wilhelm von Bode de 1889 à 1918, puis la période de l’Alsacien francophile Hans Haug entre les deux guerres, les années 1940 à 1944 ont marqué en effet une étape cruciale dans la constitution de ses fonds artistiques. Le régime nazi confie alors la direction du musée à l’historien de l’art Kurt Martin : déjà à la tête de la Kunsthalle de Karlsruhe depuis 1934, il est nommé administrateur général des musées d’Alsace et de Bade en 1940.
C’est le parcours de cette personnalité complexe à travers une époque régie par la contrainte et l’idéologie que Tessa Friederike Rosebrock s’attache à éclairer ici, tout en analysant l’ambitieuse politique d’acquisitions qu’il mit en œuvre à Strasbourg au cours de la Seconde Guerre mondiale. Dans le portrait d’un homme et de ses actions, l’histoire tourmentée des institutions artistiques de part et d’autre du Rhin dans les années 1940 et l’immédiat après-guerre se fait jour. Sources et documents inédits racontent dans le détail la vie du musée, les achats et les réseaux sur lesquels Kurt Martin s’appuie, le transfert de la collection dans des dépôts sécurisés allemands à la fin de la guerre et sa réinstallation au palais Rohan à Strasbourg après 1945. Cet ouvrage nous invite donc à porter un regard neuf sur l’histoire et les histoires dans lesquelles toute œuvre de musée se trouve prise.

 
 

Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris

Livre broché 30 €
Nb de pages 532 p.

ISBN-10 2-7351-2442-8
ISBN- 978-2-7351-2442-8
GTIN13 (EAN13) 9782735124428

Acheter le livre via le Comptoir des presses universitaires

 

 

 


Sommaire

Préface de Paul Lang, directeur des Musées de la Ville de Strasbourg

Préface de Fabrice Hergott, directeur du musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Remerciements

Prologue et introduction : La réouverture du musée des Beaux-Arts au palais Rohan en 1948

I          Le musée des Beaux-Arts de Strasbourg – Histoire et caractère d'une collection

I.1       Le musée de Peinture et de Sculpture de Strasbourg 1802-1870

I.2       La refondation de la galerie de peinture de Strasbourg par W. von Bode, 1889-1918

I.3       Le musée des Beaux-Arts de Strasbourg entre les deux guerres mondiales 1919-1939

II         Les nazis en Alsace

II.1      Strasbourg sous l'administration civile allemande

II.2      Le Gauleiter et gouverneur Robert Wagner – Politique (culturelle) et propagande    

II.3      Les projets d'Hitler pour Strasbourg

III        La politique vis-à-vis des musées

III.1     Évolution de la politique menée en Allemagne vis-à-vis des musées après 1933

III.2     Kurt Martin en Alsace

III.3     Conclusion

IV        Des fonctions de plénipotentiaire pour les collections d'art en Alsace jusqu'à l'administration générale des musées du Rhin supérieur

IV.1     Le retour des œuvres évacuées

IV.2     La création de l’administration générale des musées du Rhin supérieur

IV.3     Les projets de l’administration générale pour les musées alsaciens

V         Enrichissement des collections des musées d’Alsace

V.1      Les biens dits « ennemis du peuple et du Reich »

V.2      Acquisitions

V.3      Tentatives de prêts en provenance du Reich

VI        Activités culturelles pendant l’Occupation

VI.1     Le système des expositions et la promotion des artistes

VI.2     Fondation de nouveaux musées en Alsace

VII       La fin de la guerre à Strasbourg et en Bade

VII.1    Le départ de Martin, le retour de Haug et le début d’une nouvelle collaboration

VII.2    Les services alliés de protection des œuvres d’art

VII.3    Le parcours des tableaux

VIII     Remis en liberté ? La politique d’exposition en Alsace et en Bade après 1945

VIII.1  Les expositions dans la zone d’occupation française 1945-1950

VIII.2  Les expositions organisées sous l’influence du gouvernement militaire américain

VIII.3  Kurt Martin – Tentative de bilan

Annexes

Documents d’archives

Abréviations

Répertoire des sources

Bibliographie

Table des illustrations

Index

Crédits photographiques


En savoir +

  • Tessa Friedrike Rosenbrock a étudié l'histoire de l’art et la littérature allemande à Munich, Paris et Berlin, où elle a obtenu son master à la Humboldt Universität. En 2010, elle a soutenu sa thèse à la Freie Universität de Berlin, récompensée deux ans plus tard par le prix Daniel Schöpflin. Elle a concilié une activité de journaliste indépendante avec des stages et des emplois dans des galeries d’art et des musées (Kunsthalle de Hambourg et Neue Nationalgalerie de Berlin) puis a été assistante scientifique à la Humboldt Universität de Berlin. En 2004, elle a mené un projet de recherche sur l’histoire des collections au musée des Beaux-Arts de Strasbourg. Depuis 2010, elle est chargée de la recherche de provenance à la Staatliche Kunsthalle de Karlsruhe. Elle est l’auteur de publications sur l’histoire des musées français et allemands, en particulier pendant la période nationale-socialiste, sur la recherche de provenance et sur l’art contemporain.
  • Le site des Éditions
Partager

Mots clés

Parution

Voir aussi