Science et science-fiction

Le n° 13 de la revue Socio

Science et science-fiction… Le lien entre ces deux termes et ces deux pratiques semble tout à la fois évident, comme le montre le partage du mot science, et contradictoire tant l'imagination de la fiction semble s'opposer à la dureté de la vérité scientifique. Alors, quel lien entre les deux ? La science dans la fiction ? La fiction de la science ? Quelles sciences ? Les perspectives sont nombreuses.

L’angle privilégié dans ce numéro 13 de la revue Socio est celui des usages réciproques entre l’écriture de la science-fiction et la réflexion des sciences, qu’elles soient naturelles ou sociales. S’il peut paraître inévitable que les auteurs de science-fiction s’appuient sur l’état de la science qui leur est contemporaine pour imaginer le futur, il est sans doute plus difficile d’imaginer que les scientifiques lisent de la science-fiction et viennent y puiser hypothèses et grilles de lecture.

C’est pourtant le cas des experts travaillant à la future colonisation de Mars comme des spécialistes de sciences humaines et sociales qui mobilisent la figure du cyborg ou l’œuvre de Philip K. Dick pour penser le monde contemporain. Quand la littérature de science-fiction et les sciences deviennent des outils les unes pour les autres, leurs usages réciproques nous renseignent sur la manière dont les unes comme les autres se fabriquent.


En librairie et sur le comptoir des presses universitaires à partir du 12 décembre

Édition Première édition
Éditeur Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris

Support Livre broché 20 €
Nb de pages 200 p.

ISBN-10 2-7351-2527-0
ISBN-13 978-2-7351-2527-2
GTIN13 (EAN13) 9782735125272

 

 

Sommaire

Michel Wieviorka, « Éditorial ».

DOSSIER : Science et science-fiction

Brad Tabas, « Making Science, Making Science-Fiction: On the Co-Creation of Science and Science-Fiction in the Social Imaginary » ;

Ugo Bellagamba et Roland Lehoucq, « Mots et discours de science dans la science-fiction » ;

Paul Faggianelli Brocart, « De plumes et d'écailles : science et fiction dans le récit de la vie préhistorique » ;

Alexander I. Stingl,« Whose archive? Whose colony? On the narrative dialectical relation between science and science fiction as archival technology and as coloniality of power. » ;

Pierre Lagrange, « Observer la nature ou observer les images ?  Pour une analyse symétrique des illustrations de pulps de science-fiction » ;

Entretien avec le sociologue Bertrand Méheust mené par Pierre Lagrange

Julien Wacquez,« Titre non communiqué » ;

Christian Walter,« L'Enchâssement ou la quête d'un au-delà du langage » ;

Arnaud Saint-Martin, « Science-fiction et futurologie de la « colonisation » martienne : espaces des possibles, régimes de croyances et entrecroisements » ;

Julien Larregue, William Wannyn et Laurent Dartigues, « Vérité romanesque et fictions scientifiques : Philip K. Dick chez les criminologues » ;

Entretien avec Claude Ecken, évrivain de science-fiction mené par Julien Wacquez.


En savoir +

  • Stéphane Dufoix est professeur de sociologie à l'université Paris-Nanterre (laboratoire Sophiapol). Membre sénior de l’Institut universitaire de France, il enseigne également à Sciences Po. Ses recherches actuelles portent sur la sociologie historique des sciences sociales, et en particulier sur l’histoire de la sociologie depuis le milieu du xixe siècle. Il a récemment publié Des sciences sociales à la science sociale, avec Alain Caillé, Philippe Chanial et Frédéric Vandenberghe (Le Bord de l’eau, 2018), ains que Pierre Bourdieu dans l’espace des disciplines, avec Christian Laval (Presses universitaires de Paris-Nanterre, 2018). Il travaille actuellement à une histoire mondiale de la sociologie.
  • Julien Wacquez prépare une thèse en sociologie à l'École des hautes études en sciences sociales qui porte sur les usages scientifiques de la littérature de science-fiction. Il réside actuellement à Prague, où il est affilié au Centre français de recherches en sciences sociales. À travers ses recherches et ses publications, il tente de montrer que l’histoire de la science ne peut se comprendre sans avoir recours à l’histoire de la science-fiction – et vice-versa. Qu’est-ce que cette dernière peut nous apprendre sur nos pratiques scientifiques ? En quoi les savoirs que nous produisons nous renseignent-ils sur la science-fiction ? Julien Wacquez dirige également la revue numérique Angle Mort.

 

Le site des Éditions de la Maison des sciences de l'homme

Partager
Parution

Voir aussi