Du bidonville à l'hôpital. Nouveaux enjeux de la maternité au Rajasthan

Collection Le (bien) commun

Ouvrage écrit par Clémence Jullien, à paraître en librairie le 12 décembre 2019 dans la collection Le (bien) commun.

La santé de la reproduction constitue un sujet d'inquiétude d’actualité en Inde : les taux de mortalité sont encore élevés, les pratiques d’avortements sélectifs féminins se poursuivent et l’accroissement démographique reste difficile à juguler. L’ouvrage suit l’anthropologue, des bidonvilles – où une ONG œuvre à la santé materno-infantile – à un hôpital public de la ville de Jaipur, au Rajasthan.

À partir d’une enquête ethnographique de près d’un an et demi, l’auteure montre en quoi les programmes de santé censés garantir l’accès aux soins obstétriques renforcent les stéréotypes et les inégalités socio-économiques qui pèsent sur les bénéficiaires les plus vulnérables. Au croisement d’enjeux politiques, démographiques et socioreligieux, la santé de la reproduction apparaît comme un domaine éminemment sensible et politisé qui cristallise les tensions sociales (classe, caste) et le communautarisme hindou-musulman, au nom du progrès et des intérêts de la nation.

 
 

Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris

Livre broché 27 €
Nb de pages 400 p.

ISBN-10 2-7351-2501-7
ISBN-13 978-2-7351-2501-2
GTIN13 (EAN13) 9782735125012

Acheter le livre via le Comptoir des presses universitaires

 

 


En savoir +

  • Clémence Jullien est docteure en ethnologie, spécialiste de l'Inde, des politiques de santé et du déséquilibre du sex-ratio notamment. Sa thèse, soutenue au LESC (Université Paris X) en 2016, explique en quoi la santé de la reproduction constitue un sujet d'inquiétude grandissant en Inde. Fondé sur une enquête de près d’un an et demi dans un hôpital public d’obstétrique et dans des bidonvilles de Jaipur (Rajasthan), ce travail a été récompensé par le Prix de thèse de la Chancellerie, le prix de thèse AMADES et le prix de thèse du Gis-Asie. Depuis août 2017, Clémence Jullien développe une nouvelle recherche sur les conséquences matrimoniales liées au déficit de femmes au Panjab, dans le cadre d’un post-doctorat à l’université de Zürich, avec le soutien du Fonds National Suisse.
  • Le site des Éditions
Partager
Parution

Voir aussi