Mon musée de la cocaïne de Michael Taussig

Un musée imaginaire de la cocaïne comme pendant du musée de l’or de la banque centrale à Bogota

Les éditions de la MSH et les éditions B42 font paraître pour la première fois en français Mon musée de la cocaïne, de Michael Taussig. Un événement que l’auteur accompagne les 7 et 9 novembre à Paris (voir ci-dessous).

Un musée imaginaire de la cocaïne comme pendant du musée de l’or de la banque centrale à Bogota, voilà bien une entrée dans l’univers latino-américain propre à l’anthropologue Michael Taussig.

Le premier contact de l’auteur avec la Colombie en tant que médecin des guérillas marxistes marquera ses travaux, en particulier Mon musée de la cocaïne. L’auteur y dresse un portrait sans concession de la vie des mineurs afro-colombiens aspirée dans le monde dangereux de la production de cocaïne en forêt tropicale et sur la côte pacifique de la Colombie. Les nouveaux Conquistadores de Wall Street transforment la boue et la crasse du littoral colombien en objet de désir pour le capitalisme mondial. Ce qui reste collé à ces matières, ces fétiches, ce sont les rapports d’oppression et d’esclavage. L’auteur les décrit dans leur écrin brut dont les éclats sont une écriture faite de la juxtaposition d’images-pensées, inspirée de la notion d’image dialectique de Walter Benjamin.

 

Mercredi 7 novembre : rencontre et lancement à la librairie Petite Egypte. À partir de 19h. 35 Rue des Petits Carreaux, 75002 Paris

Vendredi 9 novembre : conférence à Lafayette. Anticipation à 19h. 9 Rue du Plâtre, 75004 Paris

 

Partager
Parution