Écologie historique

Parution du 152e volume des Nouvelles de l'Archéologie

Ce dossier sur l'écologie historique arrive au moment où la transition écologique se pose dans un véritable contexte d’urgence environnementale.

Que ce soit en Europe ou dans la région intertropicale, l’étude des sociétés forestières passées a pris une ampleur sans précédent depuis quelques années.

Mais, à la différence des approches archéologiques classiques, l’écologie historique ne se fait plus au travers du seul prisme de l’analyse des vestiges matériels humains, mais prend en compte le paysage, héritage présent construit dans la longue durée.

Les hommes interagissent avec la forêt, en utilisent les produits et mettent en œuvre des formes de gestion des espèces utiles. Ces pratiques ont en retour un impact sur la composition spécifique des forêts dont elles modifient la biodiversité.

La perspective diachronique de l’écologie historique permet alors d’étudier comment évoluent à moyen et long terme les socio-écosystèmes forestiers qui résultent des interactions entre des groupes humains et des milieux écologiques spécifiques.

Des études de cas sont présentées ici en un tour d’horizon planétaire, en Europe et sur la ceinture tropicale, de l’écologie historique.

Parution le 28 septembre 2018

Édition Première édition
Éditeur Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris

Support Livre broché
Nb de pages 62 p.

ISBN-10 2-7351-2426-6
ISBN-13  978-2-7351-2426-8
GTIN13 (EAN13)  9782735124268

 

Sommaire

Stéphen Rostain, Geoffroy de Saulieu & Matthieu Salpeteur, « INTRO : Forêts » ;

William Balée, « Brief Review of Historical Ecology » ;

Jean-François Molino & Guillaume Odonne, « Écologie historique amazonienne, une interdisciplinarité nécessaire. Quand l'archéologue est perdu dans les bois... » ;

Stéphen Rostain, « À propos d'écologie historique en Amazonie » ;

Geoffroy de Saulieu, David Sebag & Richard Oslisly, « Vers une écologie historique de la forêt d’Afrique centrale » ;

Gérard Chouin, « Anthropisation des espaces boisés et reforestation des espaces anthropiques en Afrique » ;

Matthieu Salpeteur, « Penser l’histoire des paysages avec les sanctuaires boisés. L’exemple de la région des Grassfields (Cameroun) » ;

Dominique Guillaud & Ariadna Libertad, « Les sens de la forêt. Usages et évolutions de la forêt humide et de la mangrove de Siberut et Nias, Sumatra, Indonésie » ;

Guillaume Decocq, « Décrypter la mémoire forestière au prisme de l’écologie historique : passé, présent et avenir » ;

Alexa Dufraisse & Sylvie Coubray, « De l’arbre à la forêt domestiquée : apport de l’anthraco-typologie » ;

Sylvain Burri  et al., « Des ressources naturelles à la santé : approche interdisciplinaire de la production des goudrons de conifères et de leur usage médicinal en Méditerranée sur la longue durée ».


En savoir +

Geoffroy de Saulieu et Stéphen Rostain sont les coordinateurs scientifiques de ce numéro.

Geoffroy de Saulieu, archéologue à l'IRD (Institut de Recherche pour le développement), UMR 208 PALOC, s’intéresse à promouvoir une démarche tropicaliste dans la discipline archéologique, en mettant notamment en exergue les spécificités des organisations sociales et les interactions homme-environnement dans les régions arides. Spécialiste de l’Amazonie équatorienne où il a vécu de 2002 à 2017, il initie aujourd’hui des programmes de recherches en Afrique Centrale et en Afrique de l’Ouest.

Stéphen Rostain, directeur de recherches au Cnrs, spécialiste reconnu de l'Amazonie, est le premier archéologue français à se dédier à l’Amazonie depuis plus de 30 ans. Ses travaux ont radicalement changé notre perception du monde précolombien d’Amazonie. En 2013, il a organisé et présidé le 3e Congrès International d’Archéologie Amazonienne, avec près de 400 participants à Quito. Il est l’auteur de près de 300 publications, ainsi que de nombreuses expositions et conférences. Son dernier ouvrage, Amazonie. Les Douze travaux des civilisations précolombiennes (2017) est une référence en la matière. En 2008, il a reçu le prix Clio pour ses projets archéologiques français à l’étranger (France, Suisse, Mexique, Guatemala, Aruba, Surinam, Brésil).

Partager
Parution