Traduire entre les langues chinoise et française

Un exercice d'interprétation

Écrit par Annie Bergeret Curien dans la collection 54

L'ouvrage étudie ce qui est en jeu dans l'exercice de traduction, principalement du chinois vers le français, mais également, dans une moindre mesure, du français vers le chinois. Le domaine est avant tout celui de la traduction d’œuvres littéraires contemporaines écrites en langue chinoise, mais la traduction d’oeuvres françaises en chinois est aussi envisagée. Les contributeurs sont des chercheurs, universitaires et traducteurs spécialistes, dans leur majeure partie, de la période contemporaine.
Les modes d’expression linguistique et culturelle diffèrent sensiblement entre les langues chinoise et française. Que vont prendre en compte les traducteurs de littérature contemporaine en langue chinoise dans leur travail, pour faire passer une œuvre de la langue chinoise à la langue française ? Quelle langue, quelle syntaxe, quelles images choisissent-ils de privilégier ? Quelles sont les possibilités, les difficultés ? Ces questions traversent aussi la réflexion des chercheurs et traducteurs dans le domaine des sciences sociales et humaines. Leurs travaux entraînent dans la longue durée. Quelles données de la culture chinoise doivent-ils mobiliser dans leur traduction en langue française ?
Dans le sens inverse, quels éclairages apportent-ils aux concepts occidentaux lorsqu’ils traduisent des oeuvres académiques françaises en langue chinoise ? Dans le passage d’une langue à l’autre, porté par la traduction des oeuvres, comment des acteurs majeurs du voyage interculturel, que sont les bibliothécaires, les libraires ou encore les enseignements du secondaire, participent-ils à la connaissance et à la mise en valeur d’un champ toujours situé dans un entre-deux, un champ à déchiffrer autant qu’à interpréter au sens presque musical du terme.
L’un des enjeux de l’ouvrage est ainsi, outre l’approfondissement de la recherche sur le sujet, de sensibiliser les lecteurs spécialistes de diverses disciplines et amateurs de littérature, le public curieux de la diversité de la pensée, autant que les élèves qui se forment au plurilinguisme, du processus dynamique et inventif qui est à l’oeuvre dans le travail de traduction.

Parution prévue le 17 juillet 2018

Première édition
Éditeur Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris

Support Livre broché
Nb de pages 400 p.

ISBN-10 2-7351-2397-9
ISBN-13 978-2-7351-2397-1
GTIN13 (EAN13) 9782735123971


Sommaire

Annie Bergeret Curien – Introduction

Première partie. Langues et traduction : éléments contextuels
Joël Bellassen – Enseignement des langues et traduction : une relation apaisée ?
Annie Bergeret Curien – L'écriture étrangère en lumière

Deuxième partie. Traduire les sciences humaines et sociales
Jean Levi – Les 36 stratagèmes ou la traduction d'ouvrages inexistants
Yolaine Escande – Traduction de la théorie esthétique chinoise : problèmes et perspectives
Véronique Alexandre Journeau – Traduire la dualité corps-esprit de 游/遊 you discernée dans les langages artistiques
Liu Hui – La traduction de Bourdieu en chinois : les difficultés et leur résolution

Troisième partie. Traduire la littérature
Li Yumin – Logique et traduction littéraire
Xu Shuang – Traduire le Parti pris des choses de Francis Ponge en chinois
Chantal Chen-Andro – Latitude d'interprétation et de transposition en français des données d'un poème en langue chinoise : quelques exemples
Marie Laureillard – Chen Li, un poète taiwanais contemporain : traduction et identité multiculturelle
Noël Dutrait – Le traducteur, interprète ou co-auteur ?
Meng Tian – Médecine et langue chinoises anciennes comme passerelle vers une vision globale du corps et de la nature

Encadrés
Brigitte Guilbaud – La traduction littéraire au lycée : une voie pour interroger langues et cultures
Fu Jie – Une littérature parmi les savoirs du monde
Anne Rey – ISSY, une médiathèque ouverte sur le monde
Isabelle Tréhorel – La traduction, un voyage immobile


 
 
Partager
Parution