La plaine, le plat, le plan

Parution du volume 17 de la revue Cahiers thématiques

Entre environnements physiques, univers culturels, perceptions et affects personnels, la recherche en sciences sociales autant qu'en sciences de la nature identifie des continuités qui nous invitent à penser la relation à nos milieux de vie autrement qu'en simples termes d’interdéterminations. La théorie du paysage, notamment, s’est construite sur l’hypothèse d’une superposition, voire d’une identification des faits culturels, mentaux et matériels, envisagées selon diverses perspectives théoriques.
C’est à explorer cette dialectique dans un cas d’espèce précis que ce numéro des Cahiers thématiques contribue, en centrant la réflexion sur une figure géographique, topologique et épistémique qui se prête particulièrement bien à l’hybridation des univers matériels, mentaux et culturels. La plaine est ici envisagée dans la relation qu’elle entretient avec le plat en tant que figure topologique et avec le plan en tant que mode de représentation opérative de l’espace.
Les contributions ici rassemblées éclairent ce dialogue à partir de points de vue issus de la géographie et de l’urbanisme, de l’économie et de la philosophie, autant que de l’architecture et du paysage, et montrent quelques-uns des multiples chemins par lesquels la pensée et l’action se tissent entre elles dans un ordre incertain à la faveur de cette forme hybride que devient la plaine dès qu’on la considère comme une question et par suite comme un projet.

Parution le 27 février 2018

Édition Première édition
Éditeur Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris

Support Livre broché
Nb de pages 196 p.

ISBN-10 2-905865-12-1
ISBN-13 978-2-905865-12-0
GTIN13 (EAN13) 9782905865120

 


Sommaire

Introduction

Denis Delbaere, « La plaine est une question ».

I. Planismes. Physique de la plaine et épistémologie de la planification

Julien Aldhuy et Jean-Yves Puyot, « L'érosion volontaire des montagnes au secours de la plaine « stérile » ou comment créer un sol fertile dans les Landes de Gascogne dans la seconde moitié du XIXe siècle » ;

Claire Portal, « L'espace-plan, un artifice de l'anthropocène » ;

« Les « figures territoriales » que recouvre la métropole horizontale

Bénédicte Grosjean, « Les « figures territoriales » que recouvre la métropole horizontale. Analyse comparative des contributions au Symposium Latsis de l’EPFLausanne 2015 » ;

Tewfik Hammoudi, « Territoire des singularités » ;

II. Planeurs. Poïétiques et esthétiques de la plaine

Juliette Pernin, « Mont(r)er la plaine. Trois œuvres dans le polder néerlandais » ;

Charlotte Lheureux, « Les plaines de jeux d’Aldo van Eyck entre simplicité pratique et épaisseur théorique » ;

Christel Marchiaro, « La fin de l’hégémonie du plan dans la conception architecturale ? » ;

Sylvie Laroche, « Échapper à l’emprise commerciale. À propos des espaces en limite des plateformes économiques » ;

Marina Marengo, « Entre déambulations fluvio-littéraires et dérives paysagères : Gianni Celati et la plaine du Pô ».

Conclusion

Sabine Ehrmann, « Dé-rober le sol » ;

Documents

René Crozet, « La plaine d’Alençon » ;

Jean Delvert, « La plaine d’Alençon » ;

Pierre Deffontaines et Mariel Jean-Brunhes Delamarre, « Réhabilitation de la plaine par la vision aérienne ».

Résumés / Abstracts

Présentation des auteurs
 

En savoir +


Partager
Parution