Logiques numériques des radicalisations

Quaderni, n° 95

Ouvrage édité par Julien Giry, Emmanuel Taïeb et Virginie Tournay paru le 27 février 2018 dans la revue Quaderni.

L'usage politique et militant des nouvelles technologies est manifeste ces dernières années dans le phénomène de « radicalisation » tout à la fois religieuse, politique et sociale, qui a touché nombre d'individus, en France et à l'étranger, et qui se caractérise par des changements dans les trajectoires biographiques des acteurs concernés. Ce numéro des Quaderni porte attention aux processus de radicalisation, notamment islamiste, opérée via les NTIC, qui conduit des segments de la population à partir « faire le jihad » ou à basculer dans la violence terroriste. Comment les NTIC construisent-elles un entre-soi qui favorise des formes de rupture avec le monde profane, ainsi que la désignation d'un ennemi et bouc-émissaire ? Est-il possible de les identifier, de caractériser leur structure narrative et de réfléchir à des programmes de « dé-radicalisation » prenant en compte les particularités des thèses complotistes liées aux formes de radicalisation islamiste ? Au-delà, l'objectif du numéro consiste à étudier les dissonances cognitives spécifiques à/aux radicalisation(s) en portant attention aux relations existantes entre les valeurs véhiculées et les procédés techniques mobilisés, ainsi qu'aux moyens mis en œuvre par les pouvoirs publics pour y répondre.

Éditeur Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris

Livre broché 16 €
Nb de pages : 130

ISBN-10 2-7351-2401-0
ISBN-13 978-2-7351-2401-5
GTIN13 (EAN13) 9782735124015

Acheter le livre via le Comptoir des presses universitaires

 


Sommaire

 

J. Giry, E. Taïeb, V. Tournay, Avant-propos, « Les nouvelles technologies de la radicalisation  » ;

S. Alava, D. Frau-Meigs et G. Hassan, « Comment qualifier les relations entre les médias sociaux et les processus de radicalisation menant à la violence ? Note de synthèse internationale » ;

V. Cicchelli et S. Octobre, « Imaginaires juvéniles, mondes alternatifs et théories du complot chez les "jeunes" »  ;

R. Sèze et B. Ainine, « Les mécanismes de la radicalisation violente. Une approche processuelle des engagements djihadistes » ;

J. Fragnon, « Le discours officiel sur la radicalisation au prisme de Stop Djihadisme » ;

E. Taïeb, « Le conspirationnisme 2.0 ». Entretien avec Raphaël Josset et Rudy Reichstadt ;

V. Tournay,  « Modéliser et analyser les radicalisations ». Entretiens croisés avec Gérald Bronner et Serge Galam.

Partager
Parution