Nouveau numéro de la revue « Brésil(s), Sciences humaines et sociales »

Brésil(s) n°12 | Parcs et Jardins

Découvrez le nouveau numéro de la revue Brésil(s), Sciences humaines et sociales,  « Parcs et Jardins », coordonné par Paulo César Garcez Marins et Mônica Raisa Schpun.

Lire la revue

Peu étudiés par les sciences humaines et sociales au Brésil, les parcs et jardins des villes du pays sont pourtant un objet particulièrement riche d’enseignements pour qui s’intéresse aux manières de concevoir, d’aménager, de fréquenter et de préserver l’espace public. Plus largement, leur examen nous éclaire aussi sur des enjeux et des conflits sociaux, politiques et symboliques. Ces lieux, véritables laboratoires, croisent ainsi l’histoire de l’urbanisme, du paysagisme et des politiques de définition et de préservation du patrimoine à l’échelle locale, régionale ou nationale, tout comme l’histoire sociale des villes. Touchant directement à la flore – sélectionnée, organisée, mais aussi revisitée afin de composer et dessiner un parc ou un jardín –, ce champ de recherche concerne aussi, au Brésil, l’imaginaire des tropiques et sa mise en question. Les espaces verts des villes brésiliennes, leur étendue, leur état de préservation, leur fréquentation sont enfin des indicateurs non négligeables des conditions de la vie urbaine. Et si leur situation actuelle préoccupe, c’est qu’elle est le résultat d’une histoire complexe où confluent et se confrontent les intérêts économiques et politiques les plus divers. Ces lieux peuvent ainsi, selon les cas, devenir des icônes qui parlent du pays, de ses villes, de l’histoire qui les a façonnées. Car il s’agit en fin de compte, dans le cœur des villes et de la vie urbaine, d’espaces clés pour les citadins qui permettent la rencontre, le vivre ensemble, l’apprentissage de la mixité autant que des évitements, de la reconnaissance mutuelle entre égaux et de l’expérience des inégalités.

 

Sommaire

Dossier – Parcs et Jardin

Paulo César Garcez Marins et Mônica Raisa Schpun
Au-delà des tropiques et des consensus : acteurs, pratiques et enjeux dans l’histoire des parcs et jardins au Brésil

Cristiane Maria Magalhães
Ouvrages rustiques et ornements : la technique de la rocaille et ses artisans dans les jardins et parcs urbains du Brésil au tournant du XXe siècle

Aline de Figueirôa Silva
En quête d’eau douce : des éoliennes étatsuniennes dans les jardins de Fortaleza

Vera Beatriz Siqueira
Permanence et diversité : aspects du modernisme des jardins de Burle Marx

Márcia Regina Romeiro Chuva
Le Parc de Flamengo : projeter la ville en dessinant le patrimoine

Fernanda Araujo Curi
Burle Marx et le parc Ibirapuera : quatre décennies de rendez-vous manqués (1953-1993)

Varia

Dominique Vidal
Cohues, brutalité et civilité dans les trains de banlieue à São Paulo

Mauricio Piatti Lages
L’avancée de la consommation gourmet au Brésil : notes ethnographiques sur le cas des cafés de spécialité

Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky et Ana Gebrim
« Nouvelles migrations » au Brésil : des représentations de l’accueil aux formes contemporaines de racisme

Thaïs Machado-Borges
« Les voix du rebut » : pratiques orales de positionnement social en contexte d’interactions asymétriques

Comptes rendus

Sébastien Rozeaux
Alonso, Angela. Flores, votos e balas. O movimento abolicionista brasileiro (1868-88)

Christine Rufino Dabat
Carter, Miguel, dir. 2015. Challenging Social Inequality. The Landless Rural Workers Movement and Agrarian Reform in Brazil

Mônica Raisa Schpun
Truzzi, Oswaldo. 2016. Italianidade no interior paulista : percursos e descaminhos de uma identidade étnica (1880-1950)

 

En savoir plus


La revue Brésil(s)

Illustration © Paulo César Garcez Marins

Partager
Parution