Marseille. Entre gentrification et ségrégation langagière

Langage et société, n° 162

Ouvrage édité par Médéric Gasquet-Cyrus et Jean-Michel Géa dans la revue Langage et société

Engagés dans une course à la modernité visant à restructurer et à requalifier le paysage urbain de Marseille, les pouvoirs publics locaux et nationaux, aidés en cela par des entreprises et des financements privés, ont impulsé depuis plusieurs décennies une série d'actions urbanistiques et architecturales qui tendent à évincer les anciens occupants du centre-ville au profit de nouvelles populations plus nanties. C'est ce processus de recomposition sociodémographique – connu sous le terme de "gentrification" – que ce dossier de Langage & Société a choisi pour fil directeur.

Les études réunies décrivent sous l'angle sociolinguistique et discursif quelques-unes des dynamiques identitaires induites par ces transformations ainsi que certaines formes de ségrégation et de résistances au processus de gentrification dont les pratiques langagières sont porteuses. Ce dossier pourra intéresser les chercheurs en sciences du langage, mais aussi, plus largement, tous ceux qui cherchent à comprendre une ville en pleine mutation.

 

 

Ouvrage à paraître le 17 octobre

Éditeur Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris

Livre broché 16,50 €
Nb de pages : 178

ISBN-10 2-7351-2385-5
ISBN-13 2-7351-2385-8
GTIN13 (EAN13) 9782735123858

Acheter le livre via le Comptoir des presses universitaires

 


Sommaire

Dossier : Marseille, entre gentrification et ségrégation langagière

Jean-Michel Géa et Médéric Gasquet-Cyrus, « Introduction : Approche sociolangagière des changements urbains et de la gentrification à Marseille » ; 

Jean-Michel Géa, « Le Panier, un quartier marseillais en voie de gentrification : reconfigurations sociales et résistances langagières » ; 

David Mateos Escobar, « Focus sociologie. Le processus de gentrification rend-il compte des dynamiques de peuplement des quartiers centraux de Marseille ? » ; 

Mathilde Spini et Cyril Trimaille, « Les significations sociales de la palatalisation/affrication à Marseille : processus ségrégatifs et changement linguistique » ;

Laure Sabine Bampi, « Focus architecture. Le Panier, bref aperçu architectural » ; 

Médéric Gasquet-Cyrus et Cyril Trimaille, « Être "néo" quelque part : la gentrification à Marseille et ses implications sociolinguistiques » ; 

Virginie Baby-Collin et Florence Bouillon, « Focus géographie et sociologie. Le centre-ville de Marseille 1990-2012 : embourgeoisement généralisé ou accentuation des inégalités ? ». 

Varia

Anne-Christel Zeiter, « Mixité, plurilinguisme et exolinguisme : asymétrie et pouvoir dans l'appropriation langagière ». 

Débat

Andrée Tabouret-Keller, « Le Réseau francophone de sociolinguistique : que sont nos disciplines devenues ? ». 

Comptes-rendus
Résumés

Partager
Parution