Estrangements païens et nostalgies chrétiennes

Anatole France et les dieux en exil

Working paper de Diego Pellizzari

Cette étude propose un parcours à travers les ouvrages d’Anatole France qui exploitent l’Antiquité pour créer des effets d’estrangement. L’analyse se concentre notamment sur les textes liés au thème des dieux païens en exil ou des dieux païens revenants, typique du XIXe siècle, et dont les écrits d’Heinrich Heine sont l’un des antécédents les plus importants. L’attitude ambivalente d’Anatole France à l’égard du christianisme, à la fois objet d’une critique acerbe et d’un investissement nostalgique, constitue l’un des fils conducteurs de notre interprétation.

L'auteur

Détenteur d’un master de lettres classiques en tant que Normalien de Pise, docteur en littérature comparée, Diego Pellizzari est arrivé à Paris en mai 2015, suite à l’obtention d’une bourse Fernand Braudel à la FMSH. Actuellement en contrat postdoctoral à l’OBVIL (Université Paris-Sorbonne), il s’occupe de la réception du mythe classique au XIXe siècle. Il a consacré des articles à la tragédie grecque et à sa réception moderne. Sa thèse L'esilio e il ritorno degli dèi pagani nei racconti dell’Ottocento va paraître dans la collection de l’Associazione Sigismondo Malatesta (prix Opera Critica 2015).

Le texte

Diego Pellizzari, Estrangements païens et nostalgies chrétiennes : Anatole France et les dieux en exil, FMSHWP-2017-131, juin 2017.

Citer ce document : 

Diego Pellizzari, Estrangements païens et nostalgies chrétiennes : Anatole France et les dieux en exil, FMSHWP-2017-131, juin 2017.

Pour télécharger ce document sur HALSHS

Partager

Mots clés

Parution

Voir aussi