Langues, langages et discours en sociétés.

Langage et société, n° 160-161/Deuxième et troisième trimestres 2017

La revue Langage & Société fut créée en 1977.  Revue pluridisciplinaire à l’intersection des sciences du langage et des sciences de la société, elle a largement contribué à la structuration de deux domaines en cours de constitution dans les années 1970, celui de la sociolinguistique et celui de l’analyse de discours. Depuis sa création, la revue a promu d’autres domaines comme la sociologie du langage ou l’anthropologie du langage. Depuis 40 ans, elle publie régulièrement quatre numéros par an, sur support papier et, depuis plus de 10 ans, de façon numérique sur CAIRN.

Le numéro anniversaire des 40 ans de la revue est à la fois pluridisciplinaire, international et intergénérationnel puisque trois générations de chercheurs y sont présentes. Deux grandes orientations scientifiques organisent ce volume : l’histoire et l’épistémologie des différents domaines, disciplines, et champs d’une part ; d’autre part, les nouveaux chantiers, les questions vives et les programmes de recherche en développement.

Le 19 juin prochain, de nombreux auteurs dont Josiane Boutet, directrice de la revue, viendront présenter le numéro 40 à la Fondation.

 

Édition Première édition                                                                                                    

Éditeur Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris                                                    

Livre broché

ISBN-10 2-7351-2354-5
ISBN-13 978-2-7351-2354-4
 
Livre broché - 33,00 €
Acheter le livre via le Comptoir des presses universitaires
 
 

Sommaire

Josiane Boutet, « Introduction ».

Partie 1. Débats dans les approches sociales du langage, des langues et des discours

Josiane Boutet, « La pensée critique dans la sociolinguistique en France » ;

Alexandre Duchêne, « Sciences sociales et sociolinguistique : disciplines, alternatives, conversations et critiques » ;

Philippe Hambye, « Langues et discours comme objets sociologiques : une illustration en sociologie de l'éducation » ;

Françoise Gadet, « Variatio delectat : variation et dialinguistique » ;

Michael Silverstein, 'Forty years of speaking (of) the same (object) language – sans le savoir ;

James Costa, « Faut-il se débarrasser des « idéologies linguistiques » ? » ;

Dominique maingueneau, « Parcours en analyse du discours » ;

Johannes Angermuller, « Renouons avec les enjeux critiques de l'Analyse du Discours. Vers les Études du discours » ;

Johannes Angermuller et Marc Glady, « La sociologie du langage. Perspectives d’un champ émergent ».

 

Partie 2. Problématiques, objets émergents et questions vives

Lorenza Mondada, « Nouveaux défis pour l’analyse conversationnelle : l’organisation située
et systématique de l’interaction sociale » ;

Christine Develotte et Marie-Anne Paveau, « Pratiques discursives et interactionnelles en contexte numérique. Questionnements linguistiques » ;

Thierry Guilbert et Frédéric Lebaron, « L’économie des mots et les mots de l’économie : analyse sociodiscursive des discours des dirigeants de la Banque centrale européenne » ;

Paul Chilton, « Toward a neuro-cognitive model of socio-political discourse, and an application to the populist discourse of Donald Trump » ;

Isabelle Léglise, « Multilinguisme et hétérogénéité des pratiques langagières. Nouveaux
chantiers et enjeux du Global South » ;

Jean Léo Léonard, « Écologie (socio)linguistique : évolution, élaboration et variation » ;

Elisabeth Stark, « Pertinence de l’analyse grammaticale en linguistique variationnelle » ;

Luca Greco, « La performance au carrefour des arts et des sciences sociales : quelles questions pour la sociolinguistique ? » ;

Cécile Canut, « Anthropographie filmique. Vers une sociolinguistique politique » ;

William Kelleher, « Les Linguistic Landscape Studies » ;

Michelle Auzanneau et Cyril Trimaille, « L’odyssée de l’espace en sociolinguistique ».

 

Partager
Parution

Voir aussi