« Narration des histoires » et « écriture de l’Histoire » dans le Proche-Orient du septième siècle

Working paper Maria Conterno

" Narration des histoires " et " écriture de l'Histoire " dans le Proche-Orient du septième siècle. Cet article présente une étude sur la circulation des matériaux historiographiques à travers les frontières linguistiques, religieuses et politiques au Proche-Orient et à travers la Méditerranée au septième siècle. Les similarités que l'on observe entre certains textes historiques ont toujours été expliquées par l'utilisation de la même source écrite, mais l'auteur fait ici remarquer que la transmission orale devait aussi jouer un rôle très important dans la circulation des informations historiques, avant et à côté de la production écrite. On en trouve notamment des traces dans huit chroniques médiévales écrites en grec, latin, syriaque et arabe.

L'auteur

Maria Conterno, Département d'histoire, Université de Gand (Belgique), BA et MA, Université de Padoue; Ph.D., Istituto Italiano di Scienze Umane (Florence), travaille principalement sur les interactions entre les cultures grecques, syriaques et arabes chrétiennes dans l'Antiquité tardive et Byzance. Après une recherche aux États-Unis (Princeton, Seeger Centre for Hellenic Studies) et à Paris ("boursière Fernand Braudel ", Labex RESMED), elle travaille maintenant à l'Université de Gand dans le cadre d'un projet sur l'historiographie antique tardive, menant une recherche sur l'accueil des histoires ecclésiastiques grecques dans l'historiographie syrienne et arabe chrétienne.

Référence

Maria Conterno. ”Storytelling” and ”History writing” in Seventh-Century Near East. FMSH-WP-2014-80. 2014.<halshs-01063730>

Partager
Parution