La transformation des armées

Enquête sur les relations civilo-militaires en France de Grégory Daho

Depuis la fin de la guerre froide, les organisations militaires ont connu de profondes transformations. Professionnelles et engagées dans des conflits asymétriques, elles se sont « adaptées » aux bouleversements d'un environnement stratégique qui n'est plus régulé par l’équilibre entre superpuissances. Pourtant, le secteur militaire, pour aussi discipliné et régalien qu’il est perçu, ne se réforme pas d’une façon plus autoritaire que n’importe quel autre. Face au déterminisme consistant à déduire cette métamorphose de la seule évolution du contexte international, cet ouvrage se propose de réincarner l’analyse du changement institutionnel en milieux militaires. Qui sont les officiers des armées modernes ? Comment voient-ils notre monde ? Pourquoi se sont-ils engagés et comment se mobilisent-ils ? Derrière des enjeux aussi cruciaux que la transformation des organisations, la fabrication des doctrines ou les réformes de la politique de défense, l’ouvrage soutient l’hypothèse d’une « revanche des généraux », c'est-à-dire d’un rééquilibrage des relations entre autorités politiques et hauts gradés dans un contexte marqué par une multiplication des interventions, une réintégration des officiers au cœur des circuits décisionnels et une désinhibition de leur prise de parole publique.

Grégory Daho

Maître de conférences en science politique de l'université Paris 1 Panthéon Sorbonne, membre du Centre européen de sociologie et science politique (CESSP Paris) et ancien jeune chercheur de l’Institut de recherche stratégique de l’École militaire (IRSEM), Grégory Daho a achevé sa thèse de doctorat en 2013 sous la direction de M. le professeur Michel Dobry. Intitulée, Une revanche des généraux. L’institutionnalisation de la Coopération Civilo-Militaire en France, cette recherche se propose d’induire l’évolution des relations entre autorités politiques et hauts gradés depuis la fin de la guerre froide à partir de l’observation de l’institutionnalisation de la dernière née des doctrines militaires, la Coopération civilo-militaire, visant à « optimiser » les relations entre une force armée et les acteurs civils en opérations. Croisant Relations internationales, sociologie politique et politiques publiques, ses travaux portent sur l’évolution de la sécurité internationale, des doctrines et des groupes professionnels qui la fabrique, ainsi que sur les logiques décisionnelles attenantes à la « gestion » des crises et aux interventions armées. Coresponsable du Master 2 de Science politique parcours Relations internationales de l’Université Paris 1, il enseigne la théorie et la sociologie des Relations internationales, l’analyse de la politique étrangère et dirige le séminaire de professionnalisation du Master 2.

 

La transformation des armées : Enquête sur les relations civilo-militaires en France
Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris, 2016
Coll. « Le (bien) commun ». 400 p.
Format 17 x 22 cm
ISBN-13 978-2-7351-2264-6
Tirage : 600 ex. 24 €

 

 

La presse en parle


Partager
Parution

Voir aussi