Consommation de masse et consommation de classe à Paris des années 1880 aux années 1920

Bilan de recherche

Cet article a pour but d’exposer les principaux résultats  de notre thèse de doctorat d’histoire contemporaine  consacrée à la consommation des classes populaires  parisiennes des années 1880 aux années 1920.  L’analyse des objets possédés par ce groupe social et des transactions autour des biens permet d’aborder des ques tions restées ouvertes sur la construction d’une classe  sociale et sur son existence au quotidien, appréhendées  par le biais de la vie privée, des échanges économiques  ordinaires et des relations de sociabilité.

L'auteur

Anaïs Albert est docteure en histoire contemporaine (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne). Sa thèse de doctorat, intitulée « Consommation de masse et consommation de classe. Une histoire sociale et culturelle du cycle de vie des objets dans les classes populaires parisiennes (des années 1880 aux années 1920) » a été récompensée par le prix d’histoire sociale fondation Mattei Dogan & FMSH. Elle est également membre du comité de rédaction de la revue Tracés. L’histoire de la consommation, des transactions économiques, des classes populaires ainsi que les études de genre sont ses principaux domaines de recherche.

Le texte

Ce texte a été rédigé par la lauréate en 2015 du Prix d’histoire sociale Fondation Mattei Dogan & FMSH.

Partager
Parution

Voir aussi