Construire la résilience au changement climatique par les connaissances locales : le cas des régions montagneuses et des savanes de Côte d'Ivoire

Working paper de Sadia Chérif

La dépendance agriculture/pluie soumet la productivité agricole aux contraintes climatiques à Man et à Korhogo et limite fortement la recherche de la sécurité alimentaire. Les producteurs adoptent des techniques traditionnelles de minimisation des risques capitales pour l'amélioration de la productivité des sols et des cultures. Partant d'une analyse des pratiques de production anciennes et « nouvelles » présentes dans ces zones et leurs justifications, cette étude fait un plaidoyer en vue d'une incorporation des connaissances traditionnelles aux connaissances scientifiques dont la traduction parfaite reste une augmentation certaine de la capacité adaptative des agriculteurs Dan et Senoufo.

L’auteur

Maitre-Assistant au Département d’Anthropologie et de Sociologie de l’Université Alassane Ouattara,Chérif Sadia est sociologue. Il travaille dans le registre de la perception culturelle du changement climatique et des stratégies adaptatives des petits agriculteurs de Côte d’Ivoire. Ses recherches mettent en exergue les connaissances locales des paysans ivoiriens vivant de l’agriculture pluviale et leur incorporation aux connaissances scientifiques en vue de croitre leur capacité à combattre le changement climatique.

Le texte

Ce texte a été rédigé dans le cadre d’une bourse Fernand Braudel IFER entre janvier et octobre 2013, effectuée au Centre de Recherches d’Histoire Quantitative (CRHQ)
 

Référence

Sadia Chérif. Construire la résilience au changement climatique par les connaissances locales : le cas des régions montagneuses et des savanes de Côte d’Ivoire. FMSH-WP-2014-83. 2014.<halshs-01081449>

 
Partager
Parution