Quels sont les candidats qui gagnent les élections en Inde ?

Rôles respectifs du casier judiciaire, de la fortune personnelle, et du fait d’être un député sortant

Working paper en langue anglaise

L’analyse porte sur le statut des candidats qui se présentent aux élections en Inde et leur chance de réussite, selon qu’ils ont un casier judiciaire rempli, leur fortune personnelle, et le fait qu’ils soient des candidats sortants. L’étude porte sur l’élection législative nationale de 2009 et s’appuie sur un échantillon de 8070 candidats dans 543 circonscriptions. L’analyse descriptive et économétrique révèle une forte corrélation entre la fortune du candidat, son casier judiciaire et le fait qu’il soit, ou non, sortant. Ceux qui ont le plus de chances d’être élus sont les plus fortunés; ce sont ceux aussi les candidats qui ont eu le plus affaire à la justice. Les candidats sortants qui appartiennent au parti au pouvoir dans l’Etat concerné par l’élection ont également plus de chances de l’emporter. Même si le fait d’être un «criminel» diminue les probabilités de réussite, le fait d’être un candidat sortant est un facteur de réussite plus grand que celui d’avoir un casier judiciaire chargé ou de la fortune.

The author

Professor P. Duraisamy, Ph.D., Economic sciences, Paris-Sorbonne. Head of the Department of Econometrics, University of Madras, Chennai, India and Director, Planning and Development, University of Madras.

The text

Most part of the work was completed during the author’s visit to the Foundation Maison des Sciences de l’Home during June 2013. He is thankful to FMSH for the fellowship support and grateful to Professor Max-Jean Zins and Professor Bertrand Lemennicer for valuable comments and discussions. The views expressed in the paper are the author’s and neither the organisations nor the individuals are responsible.

Partager
Parution