Comte, l’altruisme et la critique de l’économie politique

Cet article examine la manière dont Auguste Comte introduit la notion d’altruisme dans sa critique sociologique de l’économie politique. La première partie de l’article explique pourquoi l’égoïsme et la diffusion de l’économie politique étaient considérés par lui comme de graves menaces pesant sur la mise en place de la société industrielle. Dans la deuxième partie, l’article rappelle la critique méthodologique que Comte expose dans son Cours de philosophie positive, puis montre le lien avec les considérations qu’il développe à propos de l’altruisme dans son Système de politique positive. La dernière partie contraste les conceptions de l’altruisme proposées par Comte puis par Herbert Spencer, et rappelle comment les économistes ont taché de répondre à Comte.

L'auteur

Philippe Steiner est professeur de sociologie à l’université Paris-Sorbonne et membre de l’Institut universitaire de France. Chercheur au GEMASS, il conduit ses recherches sur la sociologie économique et l’histoire des sciences sociales. Il a récemment publié en collaboration avec Caroline Oudin-Bastide, Calcul et morale. Le coût de l’esclavage et la valeur de l’émancipation (Albin Michel, 2015) et a co-dirigé avec Marie Trespeuch Marchés contestés. Quand le marché rencontre la morale (Presses universitaires du Mirail, 2015).

Le texte

This text was written in the frame of the GEMASS (Groupe d’étude des méthodes de l’Analyse sociologique de la Sorbonne) and was submitted to History of Political Economy.
Partager
Parution