Les classes moyennes peuvent-elles dynamiser la croissance du PIB dans les économies émergentes ?

On observe une tendance à l'augmentation des classes moyennes quel que soit le critère d'appartenance adopté. Cependant les critères d'appartenance aux classes moyennes sont loin de faire l'unanimité chez les économistes et l'importance des classes moyennes varie selon les auteurs. Avec une définition large des classes moyennes - le seuil inférieur étant proche de la ligne de pauvreté -, le groupe vulnérable tend à perdre de son importance et l'hétérogénéité de ce groupe augmente. A l'inverse, le choix d'une définition étroite des classes moyennes limite leur caractère " attrape tout " et ainsi leur hétérogénéité. Certains économistes voient dans cet essor des classes moyennes une opportunité de redynamiser la croissance des économies émergentes menacée par le " middle income trap " (le piège du revenu moyen), tirée dès lors par la croissance des biens de consommation durables sophistiqués. D'autres considèrent que l'essor des classes moyennes vient de la croissance et qu'un cercle vertueux pourrait exister entre croissance et classes moyennes. Dans le cadre d'une globalisation maitrisée, ces deux thèses sont erronées : une redistribution des revenus en faveur des catégories les plus démunies peut dynamiser la croissance et, ce faisant, diminuer la pauvreté.

Le texte

Ce texte est dédié à la mémoire de Jacques Valier, mon complice. Il a été discuté lors d’un séminaire FMSH-UFRJ à Rio de Janeiro en novembre 2013 et lors d’une séance du séminaire BRICs à la Fondation Maison des sciences de l’homme, le 13 janvier 2014.

L’auteur

Professeur émérite des universités, Université de Paris 13, Pierre Salama est chercheur au Centre d’Économie de Paris-Nord (CEPN - CNRS - UMR 7115). Latino-américaniste reconnu, primé par la chaire Julio Cortazar, il a publié de très nombreux livres, la plupart traduits en espagnol/portugais. Membre du comité de rédaction de plusieurs revues étrangères, il a été directeur scientifique de la revue Tiers Monde et du Groupe de Recherche sur l’État, l’Internationalisation des Techniques et le Développement (GREITD). La dynamique du sous-développement, la pauvreté et le mode de financiarisation des pays émergents latino-américains et asiatiques sont ses principaux champs d’investigations. Ses derniers ouvrages : Les économies émergentes latino-américaines, entre cigales et fourmis, Paris, Armand Colin, collection U, 2012, 232 p. ; Migrants et lutte contre les discriminations en Europe. Vivre ensemble dans l’égale dignité, 2010, Strasbourg, Editions du Conseil de l’Europe, 102 p. ; Le défi des inégalités. Une comparaison économique Amérique latine/Asie, 2006, Paris, La découverte, 168 p.

Site personnel : http://pierre.salama.pagesperso-orange.fr/

Partager
Parution