Les soins médicaux portés aux patients âgés incapables de s’autogérer

Quand un patient âgé frappé d’un certain niveau d’insuffisance mentale a besoin d’un traitement en milieu médical, de quelle manière doit agir le personnel hospitalier ? Pour répondre à cette question, ce working paper s’appuie sur le canevas proposé par la Convention de la protection des droits de l’homme et de la dignité de l’être en référence aux avancées de la biologie et de la médecine : la convention sur les  droits humains et la biomédecine, ainsi que quelques exemples de lois nationales qui prennent en compte les changements récents dans la perception des personnes âgées avec une incapacité mentale, et la manière dont leurs droits doivent être protégés. Cet article propose quelques instructions générales fondées sur les documents mentionnés à l’intention du personnel médical pour leur manière de traiter les patients fragilisés, et en particulier ceux qui souffrent d’incapacité mentale. D’un côté, ce personnel doit assurer un service à ces patients en suivant des protocoles bien établis. D’un autre côté, il se doit de respecter leurs droits, tels que le droit à être tenu informé exactement de leur état de santé et le respect de leur propre détermination à prendre eux-mêmes une décision les concernant.

Texte traduit par Dominique Fournier, alors responsable du programme Amérique latine à la Fondation Maison des sciences de l’homme.

L'auteur

Chercheur à l’institut de sciences juridique de l’Unam, où ell est coordonatrice du département d’études en droit et santé, Ingrid Brena participe depuis plusieurs années aux programmes de bioéthique qui ont été impulsés et relayés dans le cadre de la Msh depuis plus de vingt ans. Elle est une des représentantes majeures du Mexique dans ces programmes et elle travaille tout particulièrement actuellement sur l’apport du droit français dans les problèmes contemporains de la bioéthique, en particulier dans le domaine de la fin de vie. Coordinatrice du projet d’élaboration du Code civil du District Fédéral au Mexique, en 2000, qui a servi de base à l’élaboration du nouveau texte, elle a participé à l’élaboration des réformes pour le code civil du District fédéral pour l’incapacité juridique en 2012. Elle a publié plusieurs ouvrages, parmi lesquels El derecho y la salud, temas selectos ; Adopciones en México y algo mas . Elle a dirigé Hacia un instrumento internacional de bioética para America Latina, et Fertilización asistida ou Emergencias sanitarias.

Partager
Parution