La politique au-delà des frontières : la sociologie politique de l’émigration

Ce papier a été préparé lors du séjour comme Directeur d’Études Associé qu’a effectué Roger Waldinger du 15 mai au 15 juin 2012 à Paris, dans le cadre du programme « TIC-Migrations » de la FMSH.

Cet article vise à développer un cadre d’analyse de la sociologie politique de l’émigration. L’article met l’accent sur les dualités logées au cœur du phénomène migratoire : les immigrants sont aussi des émigrants, les étrangers au sens juridique sont aussi des citoyens, les étrangers au sens social sont aussi des nationaux, les exclus des sociétés de réception sont aussi les membres des sociétés d’origine. De la société émettrice, mais n’étant plus dans cette société, les migrants sont des membres dont les connexions transfrontalières et les besoins d’adaptation poussent l’État émetteur à s’élargir au-delà des frontières ; cependant, le fait de résider à l’étranger affaiblit leurs revendications d’appartenance. Dans la société de réception, mais n’étant pas de cette société, ils ont accès à des ressources économiques et politiques qui leur permettent d’exercer de l’influence chez eux ; en revanche, en tant qu’étrangers, leurs droits sont limités et leur acceptation incertaine, une vulnérabilité qui peut s’aggraver lorsqu’un engagement continué à l’égard du pays d’origine suscite la suspicion des nationaux de l’État récepteur. Cette variété de conditions déclenche des interventions des États émetteurs qui cherchent à protéger et à influencer les nationaux résidant à l’étranger, mais également à répondre aux revendications de ces citoyens à l’extérieur du pays et à les canaliser afin de mieux les récupérer. Cependant, l’extension au territoire d’un pays étranger barre la route à l’exercice du pouvoir, qu’il soit despotique ou infrastructurel, ne permettant que l’exercice d’une influence. De plus, même des engagements limités courent le risque d’enflammer les passions des nationaux, déjà inquiets par la présence d’une population étrangère parmi eux.

Partager
Parution