VIVANLIT

Penser le vivant : les échanges entre littérature et sciences de la vie (de la fin du XVIIIe siècle à l’époque contemporaine

Ce projet a été sélectionné dans le cadre de l'Appel à projets 2012 "Soutien aux programmes de recherche interdisciplinaires, intersectoriels, inter-MSH".

Il s'intègre dans le programme de la Fondation Maison des sciences de l'homme "Savoirs du vivant"

Le projet VIVANLIT s’organise autour d’un axe interdisciplinaire – les relations entre sciences du vivant et littérature – et il associera des littéraires, des spécialistes d’épistémologie et d’histoires des sciences mais aussi des biologistes. En outre, il tiendra compte de la circulation des idées et des textes entre la France, l’Allemagne et l’Angleterre, importante à partir de la fin du XVIIIe siècle.L’objectif est double.

1) Il s’agira de promouvoir l’étude des transferts épistémiques entre science du vivant et littérature, passant parfois par le relais des sciences humaines (histoire, sociologie, philosophie), et dans l’autre sens l’analyse des emprunts des sciences du vivant aux sciences humaines ou à la littérature. Nous serons donc amenés à travailler sur des textes scientifiques, et sur ce point nous collaborerons plus particulièrement avec l’Institut de Recherches Interdisciplinaires sur les Sciences et la Technologie, et les chercheurs des deux laboratoires de biologie de Paris et Strasbourg.

2) Le second objectif est de construire un réseau, avec des collaborations durables et de recenser ensemble des problématiques majeures dans le domaine afin d’être en mesure de répondre à des appels à projet nationaux ou européens. Dans cette perspective, le projet s’appuie sur des programmes et réseaux thématiques déjà existants, notamment sur le programme de la FMSH de Paris « Littérature et savoir du vivant – XIXe-XXe siècle », sur le réseau « Savoirs littéraires, savoirs scientifiques », piloté par la MISHA.

Novateur par le choix d’une collaboration hors SHS peu commune, actuel par son sujet qui touche à des questions éthiques, philosophiques, environnementales, le projet comportera une forte dimension interinstitutionnelle ainsi qu’une visibilité internationale grâce à des collaborations déjà bien établies avec l’Allemagne, l’Angleterre, le Canada, les Etats-Unis et le Japon.

MSH associées au projet

Fondation Maison des sciences de l’homme de Paris (FMSH), Maison des Sciences de l’Homme-Alsace (MISHA), Maison des Sciences de l’Homme Lorraine, Maison des Sciences de l’Homme Claude Nicolas Ledoux, Besançon (MSHE), Maison des Sciences de l’Homme de Dijon (MSH-Dijon), Maison des Sciences de l’Homme et de la Société de Poitiers (MSHS-Poitiers), Maison des Sciences de l’Homme et de la Société de Toulouse (MSHS-T).

Laboratoire(s) hors SHS impliqués dans le projet

Laboratoire de Génétique Moléculaire, Génomique, Microbiologie (GMGM-UMR 7156) de l’Université de Strasbourg – directeur : Serge POTIER, Institut Jacques Monod – UMR 2027 – directeur : Giuseppe BALDACCI – collaborateur du projet VIVANLIT : Jean-Marc GALAN.

Equipe

Coordination
Gisèle Séginger, Christine Maillard

Equipe
Catherine Allamel-Raffin, Christine Baron, Niklas Bender, Aurélie Choné, Laurence Dahan-Gaida, Jean-Marc Galan, Thomas Klinkert, Véronique Liard, Hugues Marchal, Serge Potier, Michaël Soubbotnik, Laurence Talairach, Stéphane Vuilleumier, Nicolas Wanlin, Françoise Willmann