SHS 3G - Sciences Humaines et Sociales Troisième Génération

Séminaire Sciences Po médialab–FMSH

Dominique Boullier a publié un texte d’orientation pour des sciences humaines et sociales de troisième génération qui assumeraient le caractère spécifique du monde de données créé par le numérique en réseaux, sans le rabattre sur les sciences de la société ou les sciences de l’opinion (ni de l’économie, ni de l’individu). Toutes ces entités ont émergé dans des situations politiques, institutionnelles et techniques spécifiques, le Big Data fait émerger un autre monde, qui, pour l’instant, n’est pris en compte que par des agences spécialisées dans le traitement de masse de ces données pour produire des corrélations à potentiel prédictif. Le risque existe que les SHS soient disqualifiées durablement pour exploiter ces données et pour produire la réflexivité qui a constitué jusqu’ici leur raison d’être.

Le séminaire doit avant tout discuter du cadre d’analyse proposé dans ce texte, à la fois sur les enjeux du Big Data, sur la mise en perspective historique des générations de sciences sociales et sur les modes d’action possibles pour les SHS. Il prétend fournir une arène de pensée stratégique pour les SHS qui ne considèrent pas le numérique comme une simple augmentation de leur puissance de travail mais comme un défi de rénovation conceptuelle. Cependant, le cadre proposé est en même temps une offre diplomatique reconnaissant la place de chaque approche et sa légitimité, bâtie sur la construction réussie d’une évidence partagée (la société, l’opinion, l’individu, l’économie). La visée finale, sans doute difficile à atteindre, est de déployer un plan stratégique pour les SHS de troisième génération qui permette dans le même temps de repréciser les usages du numérique pour les SHS des générations précédentes.

Organisation du séminaire

La FMSH accueille héberge ce séminaire qui répond à sa volonté de soutenir des recherches innovantes, à ses objectifs stratégiques  et à ses engagements en faveur de la transdisciplinarité.  Elle en assure une « publicité » ciblée notamment par la mise en relation avec les deux très grandes infrastructures de recherche qu’elle héberge. Le médialab de Sciences Po en a la responsabilité scientifique en la personne de D. Boullier.

      

Participants

Les participants sont répartis en trois cercles.

  • Un premier cercle est constitué par les débatteurs du texte, réviseurs déjà engagés dans la discussion et autres chercheurs partageant les prémisses ou les domaines étudiés. L’approche principale est en effet influencée par l’ethnométhodologie, par l’ANT, par les approches tardiennes, pragmatistes et par la sociologie de la quantification. Ces participants interviendront pendant une partie de la séance et engageront un débat régulier pendant 7 séances.
    Personnes pressenties : Jean-Samuel Beuscart,  Geof Bowker, Danièle Bourcier, Dominique Cardon, Franck Cochoy, Emmanuel Didier, Guilhem Fouetillou, Franck Ghitalla, Bruno Latour, Noortje Marres, Cécile Méadel, Sylvain Parasie, Richard Rogers, Françoise Thibault
  • Un second cercle est constitué par les chercheurs et ingénieurs impliqués dans les infrastructures numériques en SHS qui acceptent de se laisser questionner par ce texte et par les enjeux stratégiques pour l’avenir des SHS posés par le numérique. Ils peuvent être des chercheurs pratiquants de l’opinion, de la société, de l’individu ou de l’économie par exemple. Ils interviendront dans un second temps pour discuter les parallèles faits entre les générations de SHS.
    Personnes pressenties : Loïc Blondiaux, Dana Boyd, Pascal Buléon, Philippe Casella, Francis Chateauraynaud, Jean-Philippe Cointet, Marin Dacos, Alexandre Delanoë, Nicolas  de Lavergne, Martial Foucault, Francis Jaureguiberry, Pablo Jensen, Bertrand Jouve, Emmanuel Kessous, Claire Lemercier, Jacques Levy, Christian Licoppe, Pierre Moeglin, Pierre Livet, Nonna Mayer, Fabian Muniesa, André Orléan, Stéphane Pouyllau, Serge Proulx, Alain Rallet, Marc Renneville, Laurent Thévenot, Philippe Vendrix, Michel  Wieviorka.
  • Un troisième cercle est constitué des chercheurs intéressés plus largement qui seront conviés pour la dernière séance publique ou selon les disponibilités de la salle, sur inscription.

Méthodes de travail

Le séminaire se réunit  à la FMSH avenue de France à Paris, tous les mois, pendant trois heures, de novembre 2014  à mai 2015, avec une liste d’intervenants du premier cercle discutant le texte. Le nombre de participants est strictement limité sur inscription préalable. Toutes les séances sont filmées et diffusées en streaming vidéo. Le public externe dispose d’un pad pour transmettre ses remarques en direct.

Trois parties du séminaire :

  1. Interventions des membres du premier cercle (deux ou trois intervenants pendant une heure)
  2. Débat entre les membres du premier cercle pendant une heure
  3. Intervention et débat avec les membres du second cercle pendant une heure

La dernière séance du séminaire (juin 2015) sera largement ouverte et donnera lieu à présentation de l’avancement du travail.

Ethique de la discussion

Le séminaire est un exercice de travail d’un collectif qui suppose des règles, parmi lesquelles les cercles proposés pour différencier les types de discussion. Il est demandé aux personnes qui veulent y participer de donner leur accord pour ces règles.
La discussion se veut un exercice de réflexivité stratégique pour toutes les sciences humaines et sociales et ne peut donc prétendre disqualifier a priori aucune approche. Cependant, l’objectif n’est pas non plus de trouver un compromis mou qui évite les réorientations nécessaires. Le principe qui doit guider la discussion est celui de la composition des places de chaque génération de sciences humaines et sociales, qui doivent se voir reconnaitre leur place mais seulement leur place.
Il sera parlé de SHS en général et de façon transversale, les revendications de frontières disciplinaires ne seront pas admises.

Productions finales

  • Les enregistrements vidéo live diffusés
  • Les papiers de présentation des divers auteurs des deux cercles qui seront rassemblés en ouvrage publié en open édition.
  • Un carnet de recherches shs3g.hypotheses.org pour la collecte des travaux et leur discussion ouverte.

Les séances

  • 15 janvier 2015, avec Dominique Boullier
  • 12 février 2015, avec Richard Rogers et Martial Foucault
  • 19 mars 2015, avec Franck Cochoy
  • 9 avril 2015, avec Emmanuel Didier, Nonna Mayer et Michel Wieviorka
  • 28 mai
  • 11 juin

Equipe

Responsable : Dominique Boullier, médialab, Sciences Po
Coordination pour la FMSH : Françoise Thibault

Mots clés