Prix Ariane Deluz - Aide au terrain

Pour le développement des travaux ethnologiques des futures générations d’africanistes

Créé en 2014 grâce au legs « Ariane Deluz » et géré par la FMSH, ce prix distingue un projet de terrain d’un doctorant préparant en France une thèse en ethnologie de l’Afrique subsaharienne.

Le prix permet au lauréat d’effectuer un travail de terrain portant sur les principaux domaines de l'éthnologie (parenté, religion, arts et techniques, politiques etc...). Cette aide à la mobilité doit contribuer au développement des travaux ethnologiques des futures générations d’africanistes.

Modalités d'attribution du prix

Le prix Ariane Deluz s’adresse aux doctorants de toute nationalité qui préparent une thèse (seule ou en cotutelle) en ethnologie de l’Afrique subsaharienne dans un établissement d’enseignement supérieur français (seul ou en cotutelle). Les jeunes africanistes en début de thèse sont encouragés à postuler.

Le prix est d’un montant de 5 000 euros ; il apporte un complément de ressources au lauréat, en participant à ses frais de voyage et/ou de séjour sur le terrain.

Conditions

Le lauréat s’engage à rédiger un rapport présentant les résultats de son terrain de recherche en Afrique subsaharienne. Il mentionnera le concours financier du prix Ariane Deluz de la FMSH à l’occasion de toute communication écrite ou orale (thèse, publications, participation aux colloques…).

Jury

Le jury du prix Ariane Deluz est composé de :

  • Julien BONDAZ, anthropologue, maître de conférences / Université Lumière 2
  • Doris BONNET, présidente, IRD / Centre Population & Développement
  • Jean-Pierre DOZON, IRD
  • Laurent GABAIL, Université de Toulouse
  • Eric JOLLY, Institut des mondes africains
  • Marianne LEMAIRE, Institut des mondes africains

Calendrier annuel

Dépôt des candidatures : 1er janvier - 15 mars
Date limite du dépôt des dossiers : 15 mars
Évaluation : 15 mars– 30 mai
Sélection et notification des candidats : 30 mai
Remise du prix : début juin


Ariane Deluz

Ariane Deluz (1931-2010), anthropologue de nationalité française et suisse, entreprit une carrière d'ethnologue sous les directions successives de Georges Balandier et Claude Lévi-Strauss, dans le cadre de l'École pratique des hautes études VIe section devenue EHESS (de 1955-1964) et du CNRS (de 1964 à 1997).

Ariane Deluz a effectué de nombreuses missions de recherche initialement en Afrique de l'Ouest – surtout en Côte d'Ivoire (chez les Gouro et les Yohouré) –, au Zaïre, puis en Amérique du Sud (Embera du Choco, Colombie) et de nouveau en Afrique. Sur une période couvrant une trentaine d'années, elle a passé environ soixante-dix mois sur le terrain pendant lesquels elle étudia et analysa des matériaux ethnographiques, des données historiques, et le rôle de la parenté dans l'organisation socio-économique rurale et urbaine. Ses travaux personnels portent sur les moyens de réinterpréter ces structures aux niveaux religieux, politique et économique.

Une formation psychanalytique et clinique la rendit attentive aux problèmes de santé mentale  (1966-1967 et 1972-1975 : Séminaires de recherche en ethnopsychiatrie, directeur d’études : Georges Devereux, EPHE, VIe section). Avec d'autres collègues françaises, Ariane Deluz est l'une des pionnières des études sur les femmes . Dès 1985, elle eut l'occasion d'étudier des faits sociaux et des comportements directement ou indirectement liés au sida, ce qui l'amena à l'analyse plus approfondie d'événements et de perceptions liées à la maladie. elle enseigna à l'IUED de Genève (1983-1991).

Ariane Deluz fut secrétaire générale de la Société des africanistes (1990-1994) et présidente de l'Association française des anthropologues (1997-1999).


Contact : prix-ariane-deluz@msh-paris.fr

Partager

Focus

Prix Ariane Deluz | Entretien avec Akotchayé Aimé GUEGNI, lauréat 2022

Pluralité religieuse et laïcité au Bénin : une ethnographie par...
Le prix Ariane Deluz / aide à la recherche en ethnologie de l'Afrique subsaharienne pour l'année 2022 a été attribué par le Jury et la Fondation Maison des sciences de l'homme à Mr Akotchayé Aimé GUEGNI, titulaire du Diplôme d’Études Approfondies (DEA) à l’Université d’Abomey-...

Prix Ariane Deluz | Entretien avec Delphine Sall, lauréate 2021

Espaces sous pressions : espace, genre et urbanisation chez les...
Le prix Ariane Deluz / aide à la recherche en ethnologie de l'Afrique subsaharienne pour l'année 2021 a été attribué par le Jury et la Fondation Maison des sciences de l'homme à Delphine Sall, doctorante à l'Université Paris-Nanterre (LESC) pour son projet de recherche de...