07 avril 2021
Contraintes monétaires lâches dans les pays développés et les BRICS. Réflexions inspirées par la théorie de J. Kornai.

Séminaire BRICS | Mercredi 7 avril

La onzième séance du séminaire BRICs de l'Inalco 2020-2021(CREE), en partenariat avec l’Université de Paris, l’EHESS –  la FMSH et l’Université Paris Sud, aura lieu mercredi 7 avril 2021 à 18h.

 

Inscriptions :
Pour suivre la séance exclusivement en ligne, par vidéoconférence (Inscription obligatoire) :
Cliquer ici

Intervenants : 

Eric Magnin LADYSS, Université de Paris, France  

Nikolay Nenovsky CRIISEA, Université de Picardie Jules Verne, France / Banque Centrale de Bulgarie / HSE de Moscou, Russie

La séance se tiendra en français
 

Du quatrième trimestre 2007 au deuxième trimestre 2020, la base monétaire de la zone euro a augmenté de 330%, la masse monétaire de 61% et l'inflation mesurée par l'indice des prix à la consommation - seulement 17%. Les taux d'intérêt sont autour de zéro et négatifs, l'inflation est faible et on enregistre souvent une déflation (une tendance similaire est observée aux États-Unis). Cet écart entre la croissance de la monnaie et les prix a non seulement des dimensions pratiques pour la politique monétaire de la BCE et de la FED, mais aussi une signification théorique. Dans le même temps, dans la plupart des pays en développement et des BRICS, la tendance est exactement inverse, malgré des niveaux d'endettement modérés - dépréciation des monnaies nationales, inflation et donc hausse des taux d'intérêt. Ceci est observé au Brésil, en Russie, en Turquie, au Nigéria, en Argentine et dans d'autres. Ces dynamiques ont conduit à des réformes extrêmes, comme celle du Venezuela, où le pays est pleinement dollarisé.

Dans cette contribution, nous proposons une interprétation de ces tendances à partir des concepts développés par J. Kornai dans son analyse économique de la pénurie, que nous appliquons au marché de la dette souveraine des deux groupes de pays. Plus précisément, nous introduisons les notions de «contrainte monétaire douce», de «pénurie d'actifs de sécurité», etc., dans un contexte de répression financière. Les processus étudiés dans la politique monétaire des deux groupes de pays sont étroitement liés et s'inscrivent dans un nationalisme économique et monétaire croissant, ainsi que dans un rôle croissant du gouvernement et de la politique budgétaire.

 

Éric Magnin est maître de conférences HDR en économie à l’Université de Paris. Il est membre du Ladyss (UMR CNRS), où il codirige un axe de recherches sur les transitions. Ses travaux portent sur le changement systémique en Europe centrale et orientale et la diversité des capitalismes.

Nikolay Nenovsky est professeur d’économie au CRIISEA, l’Université de Picardie Jules Verne, chercheur associé à la l’HSE de Moscou, et membre du Conseil des Gouverneur de la Banque Centrale de Bulgarie.

 


En savoir +

Détails

Séminaire en ligne

Mercredi 7 avril
18h - 20h

inscriptions

http://www.inalco.fr/webform/seminaire-brics-2020-2021

Ajouter à mon agenda

Partager
Séminaire

Les Brics dans les crises : ruptures et recompositions

On annonçait une catastrophe écologique, c’est une crise sanitaire en provenance de Chine, non encore éradiquée à ce jour, qui a mis à genoux l’économie mondiale et a conduit au confinement plus de la moitié de l’humanité pendant plusieurs mois.

La pandémie  de la Covid 19 et ses conséquences socio-économiques et géopolitiques exacerbent des tendances qui préexistaient dans l’économie mondiale : remises en cause de la mondialisation y compris dans les BRICs, découplage économique et conflit commercial EU-Chine, contestation des positions hégémoniques des grandes puissances, tendances au bilatéralisme asymétrique, décrochage de certains émergents, inégalités croissantes au sein et entre les économies, surliquidités et faibles rentabilité des capitaux sans oublier les mouvements migratoires et les conflits locaux rémanents. Les projections des institutions internationales (FMI) ne laissent pas présager un retour rapide de la croissance mondiale, mais plutôt une « crise à nulle autre pareille ».

Entre chacun pour soi et coopérations régionales partielles, fragmentées, les gouvernements et certaines instances internationales (dont l’Union Européenne) ont adopté des mesures de protection de l’emploi et de relance de l’activité. Ils envisagent le recours à de nouvelles formes d’intervention en fixant des priorités industrielles, en sanctuarisant certaines activités liées à la santé. De leur côté, les firmes, selon leurs secteurs, leurs localisations, leur degré de dépendance aux chaînes d’approvisionnement pré-covid, procèdent à des ajustements organisationnels (chômage partiel, licenciements et transformation des modes de production) et envisagent des réorientations stratégiques. Dans le même temps, les banques centrales et les institutions financières mettent en place des disponibilités financières pour des montants inédits en espérant par là endiguer la baisse d’activité et accompagner la relance.

Pour comprendre les enjeux de ces transformations profondes sur les BRICs et l’Europe, quatre thématiques articuleront nos réflexions, dans le prolongement des axes de réflexion des années précédentes :

  1. Crise sanitaire et environnementale : les nouvelles liaisons environnement-santé-économie à explorer
  2. Crise macroéconomique et financière : quelles déflagrations, quelles marges de manœuvre budgétaires et monétaires et quelles politiques structurelles pour les surmonter ?
  3. Chaînes de valeur globales, recompositions industrielles et innovation : ce que la crise mondiale va changer
  4. Transformations du travail et de l'emploi et nouvelles inégalités dans les BRICs et les émergents provoquées par les crises économiques

Le séminaire 2020-2021 se tiendra en français et en anglais, couplant les interventions en présentiel et à distance. Comme chaque année, il associera des interventions des organisateurs (Julien Vercueil, Thibaud Deguilhem, Jean-Paul Maréchal, Guilhem Fabre, Xavier Richet, Michel Schiray) à des interventions de chercheurs invités.

PROGRAMME DES SEANCES   

- 7 octobre 2020 (18h00-20h00, Maison de la recherche, Sallle L2.05, 2 rue de Lille et en ligne, réservation nécessaire).
Michel Aglietta (CEPII). Les transformations du capitalisme à la poursuite d’une écologie politique. Enjeux d’une nouvelle régulation.

- 21 octobre 2020 (18h00-20h00, exclusivement en ligne, réservation nécessaire)
Arun Kumar (JNU). India and the SARS-Cov-2 Epidemic (preliminary title).
 
- 4 novembre 2020 (18h00-20h00, Maison de la recherche, Salle L2.05, 2 rue de Lille 75007 Paris et/ou en ligne, réservation nécessaire).
Mstislav Afanasiev (HSE Moscou, Russie) : la politique de développement face au défi des inégalités (à confirmer).
Discutant : Julien Vercueil (Inalco)

- 18 novembre 2020 (18h00-20h00, Maison de la recherche, 2 rue de Lille 75007 Paris et/ou en ligne, réservation nécessaire).
Giovanni Balcet (univ. Torino), Xavier Richet (UdP). Les enjeux et les coûts du découplage Chine-Etats-Unis. Le cas de l’automobile.
 
- 9 décembre 2020 (18h00-20h00, Maison de la recherche, 2 rue de Lille 75007 Paris et/ou en ligne, réservation nécessaire) 
Brésil : inégalités et trajectoires sociales. Intervenants à confirmer.

- 13 janvier 2021 (18h00-20h00, Maison de la recherche, 2 rue de Lille 75007 Paris et/ou en ligne, réservation nécessaire) 
Transformation des politiques monétaire et financière de la Chine. Yuan Zhegang (université de Fudan, Shanghai).
 
- 27 janvier 2021 (18h00-20h00, Maison de la recherche, 2 rue de Lille 75007 Paris et/ou en ligne, réservation nécessaire) 
Le Maroc et son insertion dans les chaînes globales de valeur – Intervenants à confirmer.
 
- 10 février 2021 (18h00-20h00, Maison de la recherche, 2 rue de Lille 75007 Paris et/ou en ligne, réservation nécessaire) 
Politique agricole, environnement et développement des cultures OGM en Chine. Intervenant à confirmer.
 
- 3 mars 2021 (18h00-20h00, Maison de la recherche, 2 rue de Lille 75007 Paris et/ou en ligne, réservation nécessaire) 
India – China. Intervenant à confirmer.
 
- 17 mars 2021 (18h00-20h00, Maison de la recherche, 2 rue de Lille 75007 Paris et/ou en ligne, réservation nécessaire) 
Réponses comparées des systèmes de santé à la crise sanitaire. Intervenants à confirmer.
 
- 07 avril 2021 (18h00-20h00, Maison de la recherche, 2 rue de Lille 75007 Paris et/ou en ligne, réservation nécessaire) 
Relations monétaires dans les BRICs – le cas de la Russie. Intervenant à confirmer.
 
- 21 avril 2021 (18h00-20h00, Maison de la recherche, 2 rue de Lille 75007 Paris et/ou en ligne, réservation nécessaire) 
Enjeux économiques de la relation Chine-Hong Kong. Intervenant à confirmer.
 
- 19 mai 2021 (18h00-20h00, Maison de la recherche, 2 rue de Lille 75007 Paris et/ou en ligne, réservation nécessaire) 
Un autre regard sur les BRICs dans la régulation mondiale – Intervenant à confirmer.
 
- 09 juin 2021 (18h00-20h00, Maison de la recherche, 2 rue de Lille 75007 Paris et/ou en ligne, réservation nécessaire) 
Séance à confirmer.
 
- 23 juin 2021 (18h-20h, Maison de la recherche, 2 rue de Lille 75007 Paris et/ou en ligne, en fonction de la situation sanitaire)
Séance à confirmer.

Nota Bene : Le séminaire BRICs intégre la Maison de la Recherche de l’INALCO (2, rue de Lille, 75007 Paris). En fonction de la situation sanitaire et des intervenants, la séance pourra être hybride ou exclusivement en ligne. Précisions sur le carnet https://brics.hypotheses.org.
.
Organisateurs : Julien Vercueil (Inalco), Thibaud Deguilhem (UdP), Jean-Paul Maréchal (UPSud), Guilhem Fabre (émérite, Université Montpellier), Xavier Richet (émérite, UdP), Michel Schiray (émérite, EHESS).

Contact scientifique : julien.vercueil@inalco.fr (attention, pour les inscriptions aux séances, se reporter au formulaire d'inscription situé sous l'annonce de la séance)

Carnet de recherche : 
Image principale : 
Sous-titre : 

Séminaire BRICS 2020-2021

Périmètres : 
Rubrique (Parent) : 
Recherche
Programmes : 
BRICs
Site Type : 
Pôles : 
Disciplines : 
Imported : 
Projet Terminé : 
Type de contenu : 
nouveau contenu
Language : 
en
fr
Type de programme : 
Séminaire

Voir aussi