22 juin 2021
Une approche sociologique des fake news

Séminaire du GRETS - Mardi 22 juin

Comme promis, nous avons le plaisir de reprogrammer le 22 juin 2021 la séance du séminaire GRETS consacrée à « l’approche sociologique des fake news » qui n’avait pu se tenir en avril dernier. Nous remercions très vivement Cyril LEMIEUX d’avoir accepté d’intervenir sur ce nouveau créneau qui viendra conclure la saison 2020 – 2021.

Intervention de Cyril Lemieux – LIER, FYT / EHESS. La séance sera introduite par Mathieu Brugidou - EDF R&D / PACTE (CNRS, Université Grenoble Alpes, Sciences Po Grenoble)

Inscription obligatoire
Merci de bien vouloir vous inscrire pour bénéficier du lien de connexion à distance.

Attention ! Le lien ne fonctionne pas avec certains navigateurs web. Il fonctionne avec Mozilla Firefox.

Ces dernières années, les notions de « fake news », de « théorie du complot » et de « post-vérité » se sont imposées dans notre vocabulaire courant. A travers ces termes est visée une certaine forme de perversion intellectuelle de la parole publique qu'auraient à subir nos démocraties. Reposant sur la manipulation et la mauvaise foi, elle conduirait une part importante de nos concitoyens à tourner insensiblement le dos à la rationalité des Lumières et ce faisant, à perdre l’esprit qui fonde et rend possible la vie démocratique. L’émergence d’internet et du web est régulièrement dénoncée comme ayant favorisé ces dérives, sinon comme étant leur cause. Mais en quoi les notions ici mentionnées désignent-elles des phénomènes nouveaux ? Et quelle est la dangerosité réelle des phénomènes auxquels elles renvoient, s’agissant du maintien de notre esprit critique ? 

Cyril Lemieux nous donnera un éclairage sur ces questions qui concernent directement EDF - comme tout acteur engagé dans une série de discussions et controverses publiques où se jouent des enjeux réputationnels et des choix collectifs. En prenant appui sur les apports spécifiques de la sociologie. Il mettra l’accent sur trois aspects demandant à être étudiés : la question des effets supposés des fake news sur les comportements et les croyances, doit être repensée à l’aune de ce que plus de 75 ans de sociologie de la réception nous ont appris ; le surgissement récent du problème des fake news doit être réinscrit dans une analyse socio-historique qui envisage sur la longue durée l’évolution de la division du travail d’information dans les sociétés européennes (le développement du journalisme au 19e siècle, sa professionnalisation au 20e siècle, l’apparition d’Internet depuis 25 ans remettant en cause le monopole journalistique) ; les dispositifs de régulation (loi du 22 décembre 2018 relative à la lutte contre la manipulation de l'information, dispositifs de signalement, fact-checking…) aujourd’hui proposés pour résoudre le problème du complotisme et des fake news doivent être évalués au regard de leur adéquation à la nouvelle division du travail d’information, sous peine d’avoir des effets contre-productifs.

Références

  • Co-direction, avec Pablo Blitstein, du numéro 123 de Politix consacré aux « Paradoxes de la modernité » (2018).
  • La sociologie pragmatique, Paris, La Découverte, coll. « Repères », n°708, 2018.
  • (avec Bruno Karsenti), Socialisme et sociologie, Paris, Editions de l’EHESS, coll. « Cas de figure », 2017.
  • dir., La subjectivité journalistique. Onze leçons sur le rôle de l’individualité dans la production de l’information, Paris, Editions de l’EHESS, 2010. 

Détails

Une approche sociologique des fake news
Séminaire

Mardi 22 avril 2021
9h30-12h30

Maison Suger | 16-18 rue Suger,
Paris 6

S'inscrire

Ajouter à mon agenda

 


En savoir +

Cyril Lemieux est sociologue, directeur d’études à l’EHESS et directeur du Laboratoire interdisciplinaire d’études sur les réflexivités – Fonds Yan Thomas (UMR8065).

Ses travaux portent sur la sociologie des médias et de l'espace public, les rapports entre sociologie et idéologie et les paradoxes de la modernité.

 
Partager